top of page
Chapitre 10.jpg

L’espoir survit à la destruction culturelle

cliquez pour écouter le texte ci-dessous

(paroles en anishinaabemowin)


Même si tu ne comprends pas les mots, écoute avec ton cœur.


Lorsque je pense aux premiers jours de mon enfance, je ne peux m’empêcher de ressentir de la tristesse.


Une tristesse si profondément ancrée que je n’en comprends que maintenant l’origine, après de nombreuses années de recherche du bonheur et de l’équilibre dans ma vie.


Les vagues de destruction créées par les écoles résidentielles ont déferlé sur plusieurs générations et continuent de frapper une nouvelle génération de personnes qui n’ont aucune idée de qui elles sont ni d’où elles viennent.


Je suis la voix de quelqu’un dont la famille a subi de nombreux changements. Nous avons vécu de nombreux cauchemars et moments de désespoir total.


Nous avons continué à chercher le bonheur et avons traversé de nombreuses nuits sombres pour arriver là où nous sommes aujourd’hui.


Ma voix porte à travers les années. Elle peut être entendue par de nombreuses personnes qui ont éprouvé les mêmes sentiments et ont été témoins des mêmes épreuves.


J’ai été porté sur le dos de personnes qui ont parcouru un chemin que je ne pourrai jamais comprendre entièrement.


Cette route était dure et rocailleuse. Il y avait de la peur et de la tristesse de chaque côté.


Cette route laissait derrière elle une vie pleine d’amour et de stabilité, et une riche histoire liée à la terre.


Cette route a mené ma famille à travers des années de chaos et nous a guidés à un endroit où nous nous sommes retrouvés.


Aujourd’hui, je suis nourrie et aimée par des personnes qui se sont retrouvées après avoir perdu tant de choses.


Ils me conduisent sur une route pleine d’images et de sons étonnants et magnifiques. Ils me parlent dans une langue que je peux ressentir dans mon esprit.


Cette langue me transporte vers un endroit qui me relie à mes ancêtres et à mon créateur.


Cette connexion a toujours été là. Elle attendait que je la prenne, et que je me retrouve.


Nous pouvons avoir de l’espoir maintenant et regarder vers l’avenir. La route sur laquelle nous marchons présentement est bordée de beaucoup de personnes fortes de chaque côté.


Les générations qui nous ont portés et qui ont porté un si lourd fardeau peuvent maintenant se reposer.
 
Nous portons maintenant leur histoire et leur force. Nous parlons leur langue avec fierté, sachant qu’elle a toujours été là, à nous attendre.
 
Nous pouvons parcourir cette route avec puissance, en sachant que chaque chose nous attendait.
 
Nous sommes les guides maintenant : nous pouvons montrer à nos enfants d’où ils viennent et qui ils sont.

retour.png
bottom of page