Sainte-Anne-des-Chênes, Manitoba

Juillet 2022

La revanche de la planète

La COVID-19, que j’ai surnommée en mon for intérieur la « revanche de la planète », a contribué à la réduction de l’empreinte carbone simplement en imposant le télétravail à bon nombre de personnes. A-t-on vraiment besoin d’aussi dures leçons pour continuer de s’attaquer à l’enjeu des changements climatiques?

Si j’en parle, c’est que depuis que l’on a commencé à enregistrer la température globale de la planète, en 1880, nous avons pu constater un réchauffement constant, conséquence directe de l’activité humaine. Et, en juillet de l’an dernier, la température de la surface mondiale a atteint 15,8 °C faisant de ce mois-là le plus chaud jamais mesuré à l’échelle du globe. Qu’en sera-t-il de juillet 2022?

J’en profite pour répondre à ceux et celles qui me demandent parfois si une version imprimée est dans les cartes pour Le Nénuphar : non. Pour la même raison qu’on choisit de recevoir nos relevés de compte en ligne plutôt qu’en format papier par la poste, lire un magazine en ligne au lieu d’une version imprimée permet de réduire grandement notre impact écologique : on sauvegarde les arbres, réduit les transports et les déchets dangereux des imprimeries.

Par contre, nous avons commencé à envisager des « éditions spéciales », soit des recueils de chroniques populaires. Bien entendu, ces éditions seront disponibles en format électronique. Nous vous offrirons sous peu un sondage pour connaître vos préférences.


Références
Télétravail : bon pour vous, l’environnement et les entreprises, CPA Canada
La température moyenne de l’atmosphère entre 1880 et aujourd’hui, Science, climat et énergie

 

Vos idées et commentaires sont les bienvenus pour faire de ce magazine un endroit agréable à consulter. Ne vous gênez surtout pas d’écrire à :

editeur@magazinelenenuphar.com