39714212_s.jpg

Un oiseau dans ma cour

Ces paroles inspirées de lectures, de rencontres, de réflexions et de sa propension à jeter un regard critique sur la société qui l'entoure, Guy les offre aux créateurs de musique à la recherche de textes significatifs.

« La chanson… c’est un vivant petit oiseau sensible et intelligent dont l’univers est la cour, il connaît et ressent tout mais en petit, c’est très parent avec le conte et la fable. » – Félix Leclerc

Je suis une femme

Il a vu dans mes yeux
Que j’allais embrasser
Le côté du silence
Qui se fout d’être aimé

– Salomé Leclerc

Vous qui aidez les femmes victimes de violence conjugale, vous qui êtes empathiques, respectueuses, patientes et qui les accompagnez sur le chemin de leur libération avec générosité, vous arrive-t-il de vous permettre de vous sentir gratifiées d’accomplir un tel bien? Vous vous dites peut-être « c’est mon travail et je m’efforce de bien le faire, c’est tout! ». Ne pas s’en enorgueillir, c’est très bien! Après tout, cette libération revient d’abord à celles qui cheminent douloureusement pour l’atteindre. Mais être consciente que votre aide est précieuse, pourquoi pas? 

Sachez que grâce à votre aide, plusieurs femmes qui se libèrent de la violence conjugale peuvent dire ceci : 
 

Je suis une femme

Il m’a fallu me perdre
M’éloigner de ma vie
Marcher dans les ténèbres
Et tomber dans l’oubli

Il m’a fallu m’éteindre
Fléchir en silence
Subir sans me plaindre
Ignorer ma souffrance

Il m’a fallu ta main
Pour trouver le courage
De le quitter enfin
De sortir de ma cage

Ce que tu vois dans mes yeux
Ce que tu entends quand je chante
C’est la chaleur du feu
Qui brûle dans mon ventre
J’ai retrouvé mon âme
Je suis une femme

Il m’a fallu revivre
M’aimer tel que je suis
Aimante ou agressive
Mais d’abord en vie 

Il m’a fallu apprendre
À dévoiler mon être
À aimer les mots tendres
À croire en ma quête

Il m’a fallu pleurer
Mes peines et mes joies
Pour enfin libérer
La femme que tu vois

Ce que tu vois dans mes yeux
Ce que tu entends quand je chante
C’est la chaleur du feu
Qui brûle dans mon ventre
J’ai retrouvé mon âme
Je suis une femme

 

© L’utilisation des textes se fait avec la permission de l’auteur.
Veuillez écrire à Guy Pilote à pilote.guy@gmail.com.
TEXTE PRÉCÉDENT.jpg
Un oiseau dans ma cour vignette.jpg