Ergonomie du poste de travail

Cela fait déjà quelques mois que vous travaillez de la maison et vous avez sûrement déjà réglé un certain nombre de problèmes liés à votre installation de travail. 

Mais attention : Il semble y avoir une subtile différence entre « travailler de la maison » et « travailler à la maison ». Le premier implique qu’il y a eu un plan préétabli pour l’installation d’un poste de travail à distance avec tout l’équipement nécessaire pour atteindre un maximum de productivité et le deuxième suggère un arrangement provisoire, c’est-à-dire pour une courte période. Vous pouvez me corriger, mais je dirais que dans le cas des gens qui sont passés des locaux de leur entreprise à leur foyer au début de la pandémie, cela a été fait « en catastrophe », sans aucune planification. 

Or, cette courte période s’est prolongée et l’arrangement risque d’être beaucoup moins provisoire qu’on ne le croyait. Est-ce qu’on a commencé à examiner les besoins à long terme du travail de la maison pour autant? Pas toujours. Essayons de voir comment on peut améliorer la situation.

Vous avez certainement constaté par vous-mêmes qu’on ne peut travailler à long terme sur la table de cuisine, celle du salon ou dans la chambre à coucher. Et si vous n’avez pas encore compris certains signaux de votre corps, voici un petit guide très, mais alors très élémentaire :
 

Ce petit tableau est succinct, mais il existe de nombreuses ressources sur la bonne posture à adopter pour éviter certaines blessures. Nous vous en offrons quelques-unes au bas de cet article.

À défaut d’avoir tout l’équipement nécessaire à une bonne posture : une table de la bonne hauteur, un repose-pieds, un repose-poignets, un support à moniteur, une chaise adaptée, etc., on peut se servir du système D (le système débrouille) à condition de connaître les principes de base. Et ces principes pour avoir une bonne ergonomie au travail, on les retrouve dans les ressources citées ci-dessous. 

Aménagement spatial

Pour installer cet équipement, on doit privilégier une pièce fermée ou, si cela n’est pas possible, un endroit qui favorise la tranquillité et la concentration. Encore une fois, utilisez votre débrouillardise pour réorganiser la pièce et dresser des barrières physiques. Appelez ça votre « nid de travail ». Lorsque vous avez entouré votre nid de paravents ou de rideaux, il ne faut pas oublier de définir certaines règles avec les autres occupants de votre logement, par exemple, quand vous êtes dans « votre espace », vous ne devez pas être dérangé. Bonne chance avec ça!

Dans l’organisation de votre espace de travail, voyez à profiter au maximum de l’éclairage naturel et de vous doter d’un bon éclairage d’appoint. 

Enfin, assurez-vous de posséder des espaces de rangement pour vos dossiers et autres documents, et de garder le tout en ordre. Cela vous permettra de gagner du temps et d’être mieux concentré. 

Vous trouverez plusieurs idées intéressantes pour aménager votre coin de travail dans Google images avec des termes comme « espace de travail », « maison et télétravail ».

Prévenir l’ankylose


Dans un environnement de bureau, nous avons plusieurs occasions de bouger : aller chercher des documents à l’imprimante ou au télécopieur partagé, se rendre au distributeur d’eau, rencontrer un ou une collègue dont le bureau est éloigné du nôtre ou à un autre étage, etc. Comme ces occasions sont limitées dans les conditions de télétravail, il faut s’efforcer de se programmer des pauses, des exercices et des déplacements dans son horaire, au risque de finir par souffrir d’inconfort et du stress lié aux troubles musculosquelettiques.

Dans le prochain article, nous aborderons les difficultés liées aux communications avec les collègues, les employeurs et les employés. Voici quelques commentaires de lecteurs sur ce sujet. N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences par le biais du formulaire au bas de cette page.

DISPONIBILITÉ

Nouari Naghmouchi : À distance, il est plus difficile de connaître la disponibilité de ses collègues. Si la plupart des outils de communication actuels permettent d’afficher des « statuts » de connexion (en ligne, inactif…), encore faut-il les tenir à jour. Définissez des horaires clairs et prévenez les autres lorsque vous allez manger ou lorsque vous faites une pause. Vous gagnerez en efficacité et en concentration, et vous éviterez ainsi les reproches sur votre manque de réactivité.

PRODUCTIVITÉ

Stéphane : Tout semble prendre plus de temps à distance quand on doit travailler sur des projets communs. Alors que ça prendrait quelques minutes de conversation en personne, les va-et-vient de courriels pour effectuer un travail peuvent s’étirer sur plusieurs jours. C’est frustrant!

TRANSMISSION DES SAVOIRS

Sophie : La diminution des communications entre les employés de mon entreprise qui travaillent de chez eux semble avoir un impact négatif sur la transmission des savoirs et le développement des compétences organisationnelles. Je cherche des moyens de compenser cette lacune.

Références :

pdf.png
Des conseils pour mettre sur pied.jpg
radcan.jpg
taylor.jpg

VOTRE COMMENTAIRE SUR LE SUJET

(Tous les commentaires seront révisés avant d'être publiés.)