Sainte-Anne-des-Chênes, Manitoba

Août 2021

Apprendre l’essentiel aux enfants​

En ce début d’août, où l'on entrevoit la lumière au bout du tunnel pandémique, on peut envisager une rentrée scolaire plus ou moins normale. Bien des gens, et certainement parmi eux plusieurs enseignants, s’interrogent sur l’impact négatif qu’aura eu cette pandémie sur les jeunes. Et pourtant, selon Céline Rousseau, pédopsychiatre et professeure au Département de psychiatrie de l'Université McGill :

« C’est par l’exposition à des événements stressants, comme la pandémie, que les jeunes apprennent à gérer les risques et l’adversité inhérents à l’existence. Ce n’est pas agréable, ça fait mal, mais ils ont en eux ce qu’il faut pour apprivoiser l’angoisse. »¹

Mais, et là est la question, les jeunes ont-ils vraiment pu acquérir ce qu’il faut pour faire face aux épreuves? Ce cri du cœur de l’auteur de Manuel dans la chronique Ces élèves que l’on n’oubliera jamais résonne très fort en moi :

« Aujourd’hui encore, je déplore que l’école n’apprenne pas l’essentiel aux enfants. […] Que faisons-nous pour aider la jeunesse à vivre mieux? […]

À quand la réforme qui enfin fera de l’école le lieu où l’on aide les petits à devenir des êtres humains? »

Ces êtres humains seront-ils équipés pour faire preuve de la résilience nécessaire lorsqu’il s’agit d’entretenir un équilibre avec son environnement, qu'il soit personnel, professionnel ou organisationnel? À ce propos, Clarissa explique ce qu’est la résilience dans sa chronique Survivre au travail 

« […] la capacité de surmonter les obstacles qu’on trouve sur notre chemin, les traumas, les changements, la capacité de trouver des solutions à nos problèmes, et la capacité de garder sa motivation, malgré les défis. »

C’est tout un mandat pour la société que d’apprendre aux jeunes à mieux vivre et cela se fait autant dans le giron familial que dans les établissements de formation. Soyons bien conscients de notre responsabilité.

Bonne lecture,

 

 


¹ Les bonnes et moins bonnes façons d’aider son enfant, Marie-Hélène Proulx,
  4 novembre 2020, L’actualité.

Vos idées et commentaires sont les bienvenus pour faire de ce magazine un endroit agréable à consulter. Ne vous gênez surtout pas d’écrire à :

editeur@magazinelenenuphar.com