Sainte-Anne-des-Chênes, Manitoba

Novembre 2022

Nos traditions et notre avenir

Ce titre, qui correspond au thème de cette année de la Semaine nationale de l’immigration francophone, trouve partout son écho dans Le Nénuphar, et particulièrement dans ce numéro de novembre. 

En effet, on peut se remémorer bon nombre de traditions rurales manitobaines dans les pages dédiées à Élie, Sainte-Agathe, Dufresne et Sainte-Geneviève, sans compter la section des lieux-dits Raconte-moi ton patrimoine. Mais on prend également connaissance de notre avenir dans les chroniques qui présentent les nouveaux arrivants francophones au Manitoba : Du Maghreb au Manitoba, Notre nouveau chez-nous!, Nouvelle vie, nouvel emploi, Regards d’ailleurs…  

Ne soyez pas surpris de ce lien entre « notre avenir » et les « nouveaux arrivants francophones »! En 2003, le gouvernement canadien a identifié que pour pallier le déclin démographique et renforcer la vitalité des communautés francophones en situation minoritaire, il fallait l’apport de nouveau sang. Un plan a donc été mis au point dans le Cadre stratégique pour favoriser l'immigration au sein des communautés francophones en situation minoritaire¹. En ont découlé les Réseaux en immigration francophone, dont le RIF MB, sujet de notre article de la série Quelques pierres angulaires de la francophonie manitobaine

Pour ne pas être en reste, notre nouvelle chronique Il était une fois… à la rivière Rouge nous permettra de renouer avec l'histoire et la culture des Canadiens français et des Métis de l'Ouest canadien, surtout ceux originaires du Manitoba, par l’entremise du Musée de Saint-Boniface.

 

Bonne lecture! 

Vos idées et commentaires sont les bienvenus pour faire de ce magazine un endroit agréable à consulter. Ne vous gênez surtout pas d’écrire à :

editeur@magazinelenenuphar.com

G-BlankDroite.png