Planifier votre fin de vie ne veut pas dire mourir. Cela signifie plutôt libérer votre esprit des inquiétudes liées à la mort pour pouvoir mieux vivre le restant de votre vie. En prenant le temps de rédiger un testament, de préparer un mandat d’inaptitude, de rassembler vos documents officiels, de dresser votre bilan patrimonial et de coucher sur papier vos désirs quant au don d’organes et aux funérailles, vous êtes ainsi rassuré que vos proches n’écopent pas de la responsabilité de ces nombreuses décisions, en plus du choc émotionnel et du chagrin qu'ils ressentiront à votre décès. Et par le fait même, vous vous sentirez allégé.

DON D'ORGANES

J.

A.

J.

Bonjour Anni!

Le 17 octobre, c’était la Journée mondiale du don d’organes et de la greffe, et ça m’a fait penser de parler de ce sujet avec toi. Que peux-tu m’en dire?

Quand il est question de don d’organes, on pense bien sûr à l’enregistrement en ligne.


Oui, plus tôt cette année, le ministre de la Santé du Manitoba, Cameron Friesen, annonçait la mise au rancart de l’ancien système de cartes de donneur au profit du registre en ligne de dons d’organes.

« Depuis plusieurs années, les Manitobains signaient une carte de donneur attachée à leur carte d'assurance-maladie, puis la mettaient de côté sans parler de cette importante décision à leurs proches. L’inscription en ligne est très simple et ce geste altruiste permet de sauver des vies. » - Cameron Friesen

A.

J.

A.

J.

A.

J.

A.

J.

A.

Il est en effet tout aussi important d’en parler à sa famille parce que tout compte fait, c’est la famille qui prend la décision définitive. Les médecins et les professionnels de la santé ne peuvent pas procéder au don d’organes sans que la famille confirme que c’est bien ce que vous désirez. Bien entendu, si vos proches sont au courant de votre inscription à la banque de don d’organes... Les médecins consultent le registre en ligne pour vérifier si vous vous êtes inscrit, puis ils consultent la famille parce que c’est elle qui doit autoriser le corps médical au prélèvement d’organes ultimement.

Donc, ça se fait automatiquement? Lorsqu’on décède, les médecins vont consulter la banque et la famille?

Oui, surtout si le corps est en bonne condition pour permettre un don d’organes. Tout le monde ne peut pas donner ses organes, ça dépend de la façon dont on décède. 

Donc, ça fait partie de la procédure. Y a-t-il une autre façon? Si j’écris mes souhaits sur un papier et que je signe?

Hum! Pourvu que tes proches soient au courant. Il y a vraiment deux choses : quels sont tes souhaits et quelle est la meilleure façon d’informer les professionnels de la santé et tes proches de tes souhaits. Finalement, le meilleur endroit pour ça est le registre en ligne parce qu’il est facilement accessible au corps médical, mais il est aussi important de s’assurer que sa famille est au courant afin qu’elle puisse consentir au don d’organes.

Une personne m’a fait cette réflexion un jour, elle me disait que pour elle, la personne humaine est indissociable de son corps et que pour cette raison, elle trouvait l’idée de don d’organes difficile à contempler. 

Oui, une personne peut avoir des réticences d’ordre culturel ou religieux, mais la plus grande raison des refus de dons d’organe est la plupart du temps le manque de préparation. On n’est jamais préparé à la mort. Quand, au moment où l’on est sur le choc de la perte d’un être cher, on doit accepter rapidement une demande de prélèvement, on se sent doublement désemparé. Si on refuse, on risque d’avoir des remords plus tard... en plus du chagrin.

D’où l’importance d’avoir fait connaître notre intention ET de s’être inscrit à la Banque canadienne de don d’organes.

J’ai en tête une situation assez récente où un jeune homme de la région de Steinbach est décédé tragiquement dans un accident de voiture et sa mort a permis de sauver la vie de six ou huit personnes. Vraiment... on ne peut être plus attentionné et altruiste... c’est un héritage pour la famille. Je suis certaine que les parents avaient le coeur brisé, bien sûr, mais de savoir que leur fils a permis à tant de gens de continuer à vivre, c’est réconfortant.
 

Liste_de_tous_les_articles_de_Et_puis_ap