top of page
Image principale de l'appli.png

Les textes et les anecdotes présentés ici proviennent de l'application
Histoire cachée - In Plain Sight que l'on peut se procurer sur App Store ou Google Play.

Informez-vous sur l'histoire de ce projet en consultant la page principale.
 

Gabrielle Roy

EN FRANÇAIS.png
Chapitre 11.png
EN MÉTCHIF.png

Nous découvrons la vie de l’auteure Gabrielle Roy en ouvrant quatre chapitres de sa biographie, de sa jeunesse à l’enseignement, au journalisme et à l’étude du théâtre. Gabrielle est née à Saint-Boniface et est devenue une grande auteure. Elle contemplait souvent par une fenêtre les champs qui entouraient la maison familiale.

11-GabrielleRoy-1.png

Cette expérience se superposera à la Maison Gabrielle Roy. Placez-vous dans la zone herbeuse de la cour avant, et pointez l’appareil vers la maison.

CALEPIN HISTORIQUE

 

Chronologie de Gabrielle Roy (1909 à 1983)


1909 – Naissance le 22 mars, à Saint-Boniface (Manitoba).


1915-1928 – Études à l’Académie Saint-Joseph de Saint-Boniface.


1928-1929 – Études pédagogiques au Winnipeg Normal Institute.


1929-1930 – Premier poste d’institutrice, à Marchand d’abord, puis à Cardinal.


1930-1937 – Institutrice de première année à l’Institut Provencher de Saint-Boniface (école de garçons); parallèlement, activités théâtrales au Cercle Molière.


Été 1937 — Poste temporaire à l’école de la Petite-Poule-d’Eau.


1937-1939 – Séjour en Angleterre et en France; études d’art dramatique; voyages.


1939-1945 – De retour d’Europe, Gabrielle Roy s’installe au Québec et vit des textes qu’elle vend à divers périodiques montréalais tout en entreprenant la rédaction de Bonheur d’occasion; elle habite surtout à Montréal, mais fait de fréquents séjours à Rawdon et à Port-Daniel.


Été 1945 – Publication à Montréal de Bonheur d’occasion.


1947 — La traduction anglaise de Bonheur d’occasion (The Tin Flute) est choisie comme livre du mois de mai par la Literary Guild of America; en juin, achat des droits cinématographiques par Universal Pictures; en août, Gabrielle Roy épouse Marcel Carbotte; en septembre, elle est reçue à la Société royale du Canada; en novembre, l’édition française de Bonheur d’occasion lui permet de remporter le prix Fémina.


1947-1950 – Fin septembre 1947, Gabrielle Roy et son mari partent pour Paris; ils y passeront trois ans; elle fait des séjours en Bretagne, en Suisse et en Angleterre.


1950 — Parution à Montréal de La Petite Poule d’Eau qui, l’année suivante, sera publiée à Paris, et à New York en traduction anglaise (Where Nests the Water Hen).


1950-1952 – De retour de France, le couple s’installe d’abord à Ville Lasalle, puis à Québec, où Gabrielle Roy vivra jusqu’à la fin de sa vie.


1954 — Publication d’Alexandre Chenevert à Montréal et à Paris; l’année suivante, la traduction anglaise paraît sous le titre The Cashier.


1955 — Publication à Montréal et à Paris de Rue Deschambault dont la traduction anglaise paraîtra en 1956 (Street of Riches) et permettra à l’auteure d’obtenir le prix du Gouverneur général du Canada.


1956 — Gabrielle Roy reçoit le prix Duvernay.


1957 — Acquisition d’une propriété à Petite-Rivière-Saint-François où Gabrielle Roy passera dès lors ses étés.


1961 — Voyage en Ungava, puis en Grèce avec son mari; à l’automne, parution à Montréal de La Montagne secrète, dont l’édition parisienne et la traduction anglaise (The Hidden Mountain) sortiront l’année suivante.


Hiver 1964 — Séjour en Arizona, où elle sera présente auprès de sa sœur Anna au moment de son décès.


1966 — Parution de La Route d’Altamont et de sa traduction anglaise (The Road Past Altamont).


Été 1967 — Publication d’un texte sur le thème Terre des hommes dans un album de l’Exposition internationale de Montréal; en juillet, Gabrielle Roy est faite compagnon de l’Ordre du Canada.


1968 — Doctorat honorifique de l’Université Laval.


1970 — En mars, voyage à Saint-Boniface auprès de sa sœur Bernadette, mourante; à l’automne, publication de La Rivière sans repos et de sa traduction anglaise (Windflower).


1971 — Gabrielle Roy reçoit le prix David.


1972 — Publication de Cet été qui chantait dont la traduction anglaise paraîtra en 1976 (Enchanted Summer).


1975 – Parution d’Un jardin au bout du monde dont la traduction anglaise sera publiée en 1977 (Garden in the Wind).


1976 – Publication d’un album pour enfants Ma vache Bossie.


1977 — Publication de Ces enfants de ma vie, récompensé par le prix du Gouverneur général et dont la traduction anglaise paraîtra en 1979 (Children of My Heart).


1978 – Gabrielle Roy reçoit le prix Molson du Conseil des Arts du Canada; parution de Fragiles lumières de la terre dont la traduction anglaise sera publiée en 1982 (The Fragile Lights of Earth).


1979 — Publication d’un second album pour enfants, Courte-Queue, qui procure à l’auteure le Prix de littérature jeunesse du Conseil des Arts du Canada et qui paraît l’année suivante en traduction anglaise (Cliptail).


1982 – Publication de De Quoi t’ennuies-tu, Éveline?


1983 — Décès, à l’Hôtel-Dieu de Québec, le 13 juillet.


1984 — Publication de l’autobiographie intitulée La détresse et l’enchantement

Chapitre précédent.jpg
Liste de tous les articles.jpg
bottom of page