Mon inspiration pour...

Que faisons-nous de nos rêves?

« La chanson… c’est un vivant petit oiseau sensible et intelligent dont l’univers est la cour, il connaît et ressent tout mais en petit, c’est très parent avec le conte et la fable. »

Félix Leclerc

 

Dans son livre Le pouvoir ou la vie le philosophe et écrivain Jean Bédard traite de l’importance  « de s’atteler à sa propre vie ».  Il insiste notamment sur le fait que la transformation de notre être ne surgit pas d’une compréhension intellectuelle de nous-même. « Le saut crucial pour sortir de la répétition des cycles consiste en un acte de liberté » dira-t-il. Et il ajoute : « le propre de la liberté, c’est qu’elle n’existe pas, il faut la faire »[1].

Voici une chanson qui traite de cette idée riche de sens. Souvent, notre premier saut crucial, c’est celui que nous faisons pour nous affranchir des cycles répétitifs enclenchés dans notre enfance, ceux qui, trop souvent, nous tiennent captifs, étouffent notre vitalité, éteignent notre créativité. S’en libérer, c’est faire le premier pas vers l’aventure presque sans fin du naître à soi.

 

[1] Bédard, Jean. Le pouvoir ou la vie, les Éditions Fides, 2008.