a2f094bb.png

Mon inspiration pour...

Je te dis bonjour

Gaston Miron, notre poète national, « […] se fichait éperdument des bumpers, washers et wipers qui se glissaient le plus naturellement du monde dans nos conversations. Ce qui l’inquiétait, c’était les structures de notre langue, parasitées par les calques de l’anglais que nous reproduisions en toute insouciance »*. L’expression « bon matin » est justement l’un de ces nombreux parasites qui contaminent insidieusement notre langue. En cette journée internationale de la francophonie, cher lecteur, je te dis bonjour!

 

*Le « França » de France, Mouvement Québec français, mars 2012