Le monde sous ma loupe.jpg

Les outils essentiels du philatéliste!

Afin de profiter pleinement de tous les aspects de la philatélie, un passe-temps en plein essor partout dans le monde, tu dois disposer de certains outils de base. 

Que tu commences tout juste ton voyage philatélique ou que tu souhaites simplement t’assurer d’avoir tout ce dont tu as besoin pour t’avancer dans ton passe-temps préféré, voici quelques outils que je te suggère. Évidemment, il y a les albums, un sujet dont je t’ai déjà un peu parlé dans une chronique précédente.

Guides et ouvrages de référence sur les timbres et la philatélie 

Avant tout, la plupart des philatélistes aiment bien pouvoir trouver rapidement des informations sur les timbres qu’ils viennent d’acquérir ou qu’ils recherchent tout particulièrement. Bien qu’Internet soit une ressource fantastique, il en est de même pour la multitude d’excellents guides et ouvrages de référence sur le marché. 
 

De nombreux collectionneurs considèrent qu’un catalogue est un outil pour classer les timbres et pour en connaître la valeur. En Amérique du Nord, le catalogue le plus utilisé est le catalogue Scott. En France, c’est le catalogue Yvert et Tellier qui a la cote tandis qu’en Grande-Bretagne, c’est le catalogue Stanley Gibbons, et le catalogue Michel en Allemagne. Chacun de ces ouvrages utilise son propre système de numération, ce qui peut devenir un peu mélangeant si tu utilises plus d’un catalogue. Toutefois, il est important de noter que certains timbres sont listés dans un catalogue et pas nécessairement dans un autre. Par exemple, les timbres émis par les Chérifs du Maroc au début du 20 ͤ  siècle, donc indépendamment du gouvernement officiel, sont énumérés dans Yvert et Tellier, mais pas dans Scott. Il est aussi possible de se dénicher des catalogues spécialisés tels que, par exemple, pour identifier les timbres du revenu du Canada ou les timbres de pré-annulation du Canada... Tout cela est un peu technique et nous en reparlerons dans d’autres chroniques futures. 

Pinces et outils similaires 

Pour de nombreux philatélistes, il est impensable de toucher les timbres avec les doigts. Les huiles que nous avons tous sur nos doigts (c’est absolument normal!) peuvent avoir un effet néfaste sur les timbres en effaçant possiblement le cachet postal ou en maculant les couleurs. C’est là que la pince à timbres, très semblable à une pince à épiler, entre en jeu.

Les pinces sont offertes dans de nombreuses formes et tailles. Il existe des pinces rondes, pointues ou courbées. Certains philatélistes ne jurent que par les pinces pointues tandis que d’autres trouvent que les pinces rondes répondent mieux à leurs attentes. Ma préférence personnelle va pour la pince courbée, car je trouve cela plus facile pour ramasser plusieurs timbres à la fois. Les pinces sont en vente chez tout bon marchand de timbres et se vendent à un prix très raisonnable, ce qui te permettra peut-être de t’en procurer plus qu’une, car on peut les égarer assez facilement... 

Tu n’as pas l’habitude de travailler avec des pinces? Comme dit le proverbe : c’est en forgeant que l’on devient forgeron! Essaie tes nouvelles pinces en ramassant des timbres de faible valeur ou des timbres que tu as en double avant de les utiliser pour des timbres de ta collection. Cela t’aidera à te sentir à l’aise dans l’utilisation de tes pinces pour soulever, séparer et placer tes timbres dans tes albums. Avec le temps, il est possible que tes pinces se salissent, nettoie-les soigneusement avec du savon à vaisselle et de l’eau tiède en t’assurant de ne pas laisser de résidus de savon sur tes pinces. 
 

Une bonne paire de pinces devrait durer longtemps; j’en possède une depuis une vingtaine d’années... Toutefois, si tu remarques des taches de rouille, il est temps de la remplacer.

 

Loupe

 

Même si tu penses avoir la meilleure vision 20/20 au monde, tu auras peut-être du mal à apprécier toutes les nuances de tes timbres. Comme exemple, le plus petit timbre du monde est un timbre émis en Amérique du Sud par la province de Bolivar en Colombie. À 9,5 mm sur 8,0 mm, il serait pratiquement impossible d’en voir les détails sans une loupe.

Tu peux acheter une loupe dans un magasin de timbres ou dans un magasin de fournitures de loisirs tel que Michael’s. Tu en voudras une avec une poignée suffisamment longue pour que tu puisses facilement la saisir. 

Quels sont les détails d’un timbre qui nécessite l’utilisation d’une loupe? Le philatéliste est en quelque sorte un détective qui cherche à voir les filigranes (dessins invisibles imprimés dans le papier), les marques de phosphore, les défauts (la valeur de certains timbres peut augmenter s’il y a des défauts), les taches d’encre, etc. 

Charnières et montures

Une charnière est un petit crochet de type glassine utilisé pour apposer tes timbres sur les pages de ton album. Tu n’as qu’à coller la moitié de la charnière déjà humectée sur un côté du timbre et l'autre moitié de la charnière sur la page de l'album. 

Les charnières que tu utiliseras dans ta collection de timbres seront transparentes et dites « pelables ». Elles auront un peu de 

gomme sur le dessus (colle) et te permettront d’apposer tes timbres sur les pages de ton album. 

Les montures, elles, sont différentes; ce sont de petites enveloppes scellées ajustées à la grandeur du timbre, normalement de couleur noire, qui protègent ce dernier de la poussière, de l’humidité et de l’air.

Devrais-tu utiliser des charnières ou des montures? Bonne question! Cela dépend de la qualité et de la valeur de ton timbre. Un timbre neuf avec une valeur élevée sera certes mieux protégé si tu utilises une monture alors qu’un timbre usagé de faible valeur pourrait être ajouté à une page de l’album avec une charnière. C’est à toi de décider, cela fait partie du plaisir d’être philatéliste! 
 

Autres outils

Il existe bien sûr toute une panoplie d’autres outils. Toutefois, pour les philatélistes débutants, certains de ces outils ne sont pas absolument nécessaires à moins que tu veuilles vraiment te spécialiser en comptant les perforations d’un timbre particulier ou si tu veux pouvoir apprécier en profondeur les filigranes de certains timbres... Une jauge de perforation pourrait t’être utile pour compter les perforations d’un timbre et un produit tel que le benzène te permettrait de mieux apprécier les dessins cachés de certains timbres...

Aussi, des enveloppes de glassine et des pages séparées te permettront de bien ranger tes timbres en double afin de les protéger pour éventuellement les échanger avec d’autres collectionneurs...

Un dernier mot en ce qui concerne les outils...

Être philatéliste veut dire que tu vas évoluer et grandir avec ta collection de timbres. Au fil du temps, tes outils de collectionneur évolueront aussi. La philatélie n’est pas un passe-temps qui coûte cher; toutefois, il nécessite un petit investissement initial afin d’avoir les outils de base... 
 

* * *

Connais-tu le Groupe des Sept? Il a été créé par de jeunes artistes canadiens en 1920. Postes Canada a émis une série de timbres pour marquer le centenaire de la première exposition du Groupe des Sept. Pour en apprendre davantage, visite la page du magazine de Postes Canada en cliquant sur une des images ci-dessous.

Liste de tous articles de.png