Le monde sous ma loupe.jpg

L’Antarctique – La philatélie
et l’univers des manchots!

Salut à toi ô jeune ami philatéliste!


Le mois dernier, je te parlais de l’immensité de l’océan Pacifique et de la multitude de petites îles qui s’y trouvent… Cette fois, j’aimerais te faire découvrir une région que je trouve aussi très fascinante : l’Antarctique! Je n'y suis jamais allé, mais après en avoir collectionné les timbres depuis si longtemps, j’ai l'impression de connaître ce continent intimement… 


Il est important de t'informer que l’Antarctique, dernier continent à avoir été découvert, n’émet pas ses propres timbres comme tels. Les timbres représentant les terres australes (du Sud) et antarctiques sont émis par diverses administrations postales situées ailleurs sur la planète.


Traité sur l'Antarctique - Bien que sept pays aient déjà revendiqué diverses parties de l'Antarctique (et que d'autres soient sur le point de faire de même), un traité a finalement été rédigé et signé en 1959, déclarant que la région était une « zone neutre », dans laquelle toutes les nations partageaient un intérêt commun pour la recherche scientifique et un objectif de préservation de l'écologie fragile du continent. Et c’est pourquoi il n’y a pas d’administrations postales sur ce continent de glace!
 

États-Unis 1971.jpg

Timbre des États-Unis (1971) soulignant le 10ᵉ anniversaire du Traité sur l’Antarctique

Au fil des ans, de très belles séries de timbres ont été émises pour l'Antarctique britannique, notamment pour les dépendances des îles Falkland et la Géorgie du Sud, par la Nouvelle-Zélande pour la dépendance de Ross, et par le territoire antarctique australien, mais pour la constance des émissions de timbres, les couleurs agréables et les superbes productions, je dois dire que j’ai une préférence pour les timbres des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF). Ce sont ces derniers que j’aimerais te faire découvrir aujourd’hui…

Georigie du Sud.jpg

Série de timbres – Iles Géorgie du Sud (2018)

Falkland.jpg

Série de timbres – Falkland (1997)

Ross.jpg

Série de timbres – Dépendance de Ross

Les TAAF sont une portion de terre entièrement comprise dans l'énorme section antarctique administrée par l’Australie. Le territoire est constitué de la Terre Adélie dans la partie côtière de l'Antarctique et de plusieurs îles dans le sud de l'océan Indien : les îles Crozet, l'archipel des Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam et un groupe d'îles dispersées appelées les îles Éparses ou Scattered Islands. Avant le 6 août 1955, ces îles étaient toutes des dépendances de Madagascar. Le 5 juillet 2019, les Terres et mers australes françaises ont été inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO.

TAAF Crozet.jpg
TAAF - Amsterdam.jpg

TAAF (1963) – île Crozet

TAAF (2020) île Amsterdam

Kerguelen.jpg

TAAF (2020) Kerguelen

Les TAAF ont été administrées depuis la France jusqu'en 2004. Depuis lors, ils sont administrés depuis l'île de la Réunion, dans l'océan Indien, un département français d'outre-mer. Depuis qu'ils ont officiellement obtenu le statut de territoire, ils ont émis un certain nombre de timbres, dont beaucoup représentent la faune et la flore des océans du Sud et de l'Antarctique ou rendent hommage aux explorateurs et chercheurs polaires.

 

En janvier 2005, le bureau des TAAF a également pris en charge l'administration de plusieurs petites îles tropicales et d'un atoll situé non loin de Madagascar, connus collectivement sous le nom des îles Éparses : Bassas da India, Europa, Juan de Nova, les îles Glorieuses et l’île Tromelin. Elles étaient auparavant administrées comme des dépendances de Madagascar, puis (après l'indépendance de Madagascar) comme des dépendances de la Réunion. L’île Tromelin a une histoire très intéressante. Naufragés sur cette île minuscule de l'océan Indien, un groupe d'esclaves y a survécu pendant 15 ans avant d'être secouru par la marine française.

 

Toutes ces îles sont des sanctuaires sauvages, fermés aux touristes. Une visite nécessite un permis spécial… Tu peux certainement te douter qu’une visite sur ces îles coûte extrêmement cher!

TAAF - Eparses.jpg
Tromelin.jpg

TAAF (2007) – île Tromelin

TAAF (2020) - îles Éparses

Un peu d’histoire, qu’en penses-tu? Le rôle de la France en Antarctique remonte à 1837, lorsque le roi Louis-Philippe envoie l'explorateur et officier de marine Jules Sébastien César Dumont d'Urville à la recherche du pôle magnétique sud. Deux ans et demi plus tard, Dumont d'Urville atteint le rivage de l'Antarctique et plante le drapeau français sur un affleurement rocheux du territoire qu'il nomme Terre Adélie. Arc de cercle de six degrés sur le continent blanc, la Terre Adélie représente l'extrémité sud des possessions françaises d'outre-mer. Depuis la Seconde Guerre mondiale, la Terre Adélie a été le théâtre de nombreuses manifestations de souveraineté : les Français y ont construit des bases, dessiné des cartes, mené des recherches scientifiques, érigé des plaques et, ce qui m’intéresse davantage, émis des timbres. Mais l'engagement de la France en Terre Adélie a été mis à l'épreuve et a connu plusieurs crises. Bien que la France considère depuis 1947 qu'une présence sous forme d'activité scientifique est essentielle au maintien de sa revendication antarctique, le financement n’a pas toujours été disponible et les structures administratives n’ont pas toujours été – hum, comment dire? – cohérentes. La France a souvent remis en question la valeur de son territoire antarctique.  

Dumont d'Urville.jpg
Terre Adélie.jpg

TAAF  – Dumont d’Urville (2000)

TAAF  – Terre Adélie (1987)

Les Français ont une longue histoire de découverte, d'exploration et de travail scientifique en Antarctique, ce qui a été une source d’inspiration formidable pour les émissions de timbres. En conséquence, des timbres ont été émis pour illustrer la flore et la faune de la région. En outre, de nombreuses possessions et bases françaises ont été illustrées. Les timbres ont également été utilisés pour faire connaître et honorer les réalisations des explorateurs et scientifiques français.

 

De 1906 à 1926, des timbres de France ont été utilisés aux îles Kerguelen. Des lettres en provenance de ces îles sont passées par le Madagascar, l’Afrique du Sud et l’Australie. De 1948 à 1955, les TAAF étaient liées, à des fins administratives, à Madagascar, la colonie française la plus proche de la base antarctique.

 

Aucune des îles n'est habitée en permanence par des humains. La France maintient sur le territoire un personnel d'environ 150 militaires, scientifiques et personnel de soutien en hiver et d'environ 300 en été. Des chercheurs scientifiques français ont d'abord occupé la base de Dumont D'Urville à partir de 1949-50. En 1948, 200 000 exemplaires du timbre de poste aérienne de 100F de Madagascar ont été surchargés de « Terre Adélie, Dumont Durville 1840 » en rouge, et émis pour être utilisés dans les TAAF.

 

Le premier timbre définitif était un 15F bleu et bleu foncé/vert de Madagascar surimprimé avec TAAF en rouge. 

Timbre de Madagascar surimprimé TAAF (1955)

Madagascar Adélie.jpg
Madagascar TAAF.jpg

Timbre de Madagascar surimprimé Terre Adélie (1948)

Ce que j’admire dans les timbres des TAAF est que presque tous les timbres ont été gravés, ce qui leur confère une clarté de conception que l'on ne trouve pas dans l'impression en photogravure. Les couleurs sont des bleus, des gris, des verts et des bruns subtils, avec parfois des éclats de jaune, de rouge ou d'orange vifs. Le lettrage est toujours clair et facile à lire, et dans presque tous les cas, l'objectif de l'émission du timbre commémoratif est évident dans le dessin. 

 

Les timbres sont émis en janvier de chaque année, afin qu'ils puissent être apportés à la base lors de l'approvisionnement annuel. Cela n'est possible que pendant l'été antarctique.

 

Grâce à la variété et du nombre de timbres émis, dans ma collection, j'ai décidé de présenter ma collection de différentes manières. Au lieu de les collectionner dans l'ordre des dates d'émission, je les ai divisés en sujets ou thèmes. Tout d'abord, il y a la vie naturelle en Antarctique dont les timbres représentant les plantes, les mammifères et les oiseaux.

Pingouin 1.jpg
Pingouin 3.jpg
Pingouin 2.jpg

Divers timbres des TAAF montrant des manchots

Ensuite, il y a les découvreurs et les explorateurs et les navires dans lesquels ils ont navigué : de El Cano et son navire Victoria, Dumont D'Urville, Charcot, Crozet, l'amiral d'Entrecasteaux avec ses navires La Recherche et L'Espérance, James Clark Ross, le Capitaine James Cook, et bien d'autres –un véritable cours d’histoire!

 

Ensuite viennent les travaux scientifiques du personnel des bases. La recherche a été commémorée par une bande se-tenant de trois timbres pour marquer l'Année géophysique internationale 1957-58, 50 ans de recherche et 100 ans de recherche. Un grand nombre de recherches essentielles sont menées en Antarctique concernant le temps et le climat qui affectent le monde entier.

TAAF - Géophysique.jpg

Timbres des TAAF (1957) – Année géophysique internationale

Les timbres émis jusqu'au début des années 1970 sont assez chers, tant à l'état neuf, sans charnière, qu'à l'état usagé, mais à mon avis, ils sont surévalués.

 

Bien sûr, la manière de présenter ta collection est un choix personnel! Pour moi, je ne me lasse pas de regarder ces timbres que je considère comme parmi les plus beaux!

 

On se retrouve le mois prochain!

Commentaire à l'auteur.png
Liste de tous les articles de.jpg