chez-nous-small.png

Maha, tunisienne

Ce qui me plaît le plus ici, c’est que les gens sont toujours prêts à aider, sans rien attendre en retour. De plus, il n'y a aucun jugement par rapport à ton physique, ta religion ou ton genre.

Écoutez Maha dire ceci en tounsi (arabe tunisien), un dialecte parlé en Tunisie.

أكثر ما يعجبني هنا، هو أن الناس يساعدون الغير بدون حساب وخاصةً ليس هناك حكم على الاخرين بالمظهر ، الدين أو الجنس

QUAND?

Je suis partie de Tunis, la capitale de la Tunisie, pour me rendre jusqu’à Winnipeg à la fin de juillet 2019, en faisant une escale à Berlin en Allemagne et une autre à Montréal au Québec.

POURQUOI AVOIR QUITTÉ LA TUNISIE?

Depuis la révolution de 2011¹, il y avait une dégradation économique en Tunisie. C’était un peu le rêve de mon mari, d’aller vivre ailleurs et, lorsque nous nous sommes mariés, nous avons commencé à penser à l’avenir, surtout pour nos futurs enfants. Mais la Tunisie est un très beau pays et il me manque beaucoup. Mais grâce à la technologie, nous avons de fréquents contacts visuels.

POURQUOI LE MANITOBA?

On avait une amie qui venait d’immigrer au Manitoba. Elle nous a parlé de son expérience et ça nous a encouragés à faire une demande au programme d’immigration, surtout après la visite exploratoire en 2017. Nous étions sûrs que c’était le bon endroit pour commencer un nouveau chapitre de vie pour notre petite famille. 

 

COMMENT?

Nous avons présenté une demande dans le cadre du programme d’immigration offert par le gouvernement canadien (résidents permanents).

INSTALLATION

Ce fut plutôt facile de se dégoter une voiture, mais un peu plus difficile de trouver un logement. Normalement, quand vous êtes un nouvel arrivant et que vous n’avez pas de référence ou de personne garante, du coup, vous éprouvez de la difficulté à vous trouver un foyer rapidement. Mais pour nous, ce fut assez rapide, car nous avons bien utilisé notre temps en rencontrant tous les organismes qui pouvaient nous aider à l’époque. Alors dès les premières journées, nous avons trouvé du travail pour nous deux et un logement. Par contre, j’ai su que certaines agences de logement profitent des immigrants en les obligeant à payer plusieurs mois à l’avance, même si c’est interdit par la loi.

INTÉGRATION

Suite aux recommandations d’autres immigrants, on a pris des rendez-vous dans des banques et puis on a choisi celle qui nous convenait le mieux. La communication avec les gens était facile, les cultures sont très variées ici, les gens sont gentils et nous sommes naturellement sociables… de plus, notre bilinguisme nous a aplani les difficultés. Se faire des amis est assez facile quand on est ouvert d’esprit, lorsqu’on comprend ses limites et les limites des autres. Après ça, il faut bien entendu choisir ses amis avec soin. 

EMPLOI

J’étais responsable marketing dans mon pays. Ici, je n’ai pas postulé pour un emploi en marketing. D’abord, pour être franche, on doit avoir un diplôme canadien et je n’ai pas encore l’expérience canadienne qui me permettrait de valider le tout. Comme je suis une personne très réaliste, j’ai choisi de faire les choses petit à petit. 

Par contre, j’ai commencé un mini projet afin de présenter nos plats traditionnels de la Tunisie, et ça obtient un succès inattendu. Vous pouvez vous rendre sur la page Facebook Jiji’s Kitchen pour y trouver mes créations.

 

 

 


 

120300998_103787648160485_77562686781344

CULTURE

Même s’ils sont ouverts d’esprits et qu’ils acceptent la variété des cultures, les Manitobains sont réservés et ils prennent du temps avant de nouer des amitiés. Alors que nous, surtout les Maghrébins, nous sommes très sociables. Aussi, du côté de la gastronomie, nous n’avons certainement pas la même cuisine ni les mêmes goûts. 😊

LANGUE

Je travaille avec des anglophones, alors je n’ai pas eu la chance de communiquer avec des francophones pour le moment.

COMMUNAUTÉ

Je ne participe malheureusement pas encore à des activités communautaires. D’abord, parce que j’étais très concentrée sur mon travail et ma maison, et surtout mon nouveau-né. Mais je considère vraiment m’investir plus dans les activités de bénévolat.

PASSE-TEMPS

Depuis que j'ai eu mon bébé, mes « passe-temps » ont changé. Mais j'essaie de me réserver du temps à moi parce que c'est très important pour mon équilibre personnel et mon bien-être. Aussi, la marche avec mon bébé, une heure chaque jour. Et la lecture.

Liste de tous les articles de.png