entête.jpg

Centre Culturel Franco-Manitobain (CCFM)

1974_ccfm.jpg
120747903_s.jpg

ENTREVUE AVEC GINETTE LAVACK, directrice générale du CCFM

Mon arrivée au CCFM

Cela fera bientôt cinq ans que  je suis à la direction du CCFM. J’ai toujours œuvré dans le domaine de l'événementiel et de la culture. J’ai été au Festival du Voyageur pendant sept ans et demi et auparavant, j'ai fait un parcours à travers le tourisme et les communications, mais aussi tout l'aspect service à la clientèle et l'hospitalité. Plus jeune, j’ai travaillé dans une pourvoirie du nord-est du Manitoba dont mes parents étaient copropriétaires. 

Donc, j'ai toujours été impliquée dans la création d’événements où les gens peuvent se réunir puis fêter ensemble, célébrer ensemble et passer de bons moments. Ce qui m’a mené au CCFM, c’est l'idée du défi que représente le centre… parce que le centre existe dans la communauté depuis 50 ans, et l’on a créé une famille autour du CCFM, mais cette famille doit évoluer et être plus représentative de la communauté francophone d’aujourd'hui. 
 

Le mandat du CCFM
 

Le CCFM est une agence de la Couronne encadrée par une loi provinciale et son mandat est d'offrir, de promouvoir et de parrainer des activités culturelles et artistiques en français à l'intention de toute la francophonie manitobaine. Il y a une deuxième partie à ce mandat, et c'est de gérer et d'aménager le site et ses locaux, et tout pour nous permettre d'offrir cette programmation-là.

Donc quand on n’utilise pas nos propres espaces, on se doit de les rentabiliser en les louant. Ce ne sont pas que des membres de la communauté franco-manitobaine qui louent ces espaces, il y a aussi des gens d'affaires et des écoles, beaucoup d'écoles.
 

Ce que j’aime le plus de mon travail
 

Ça me passionne de contribuer à créer des occasions et des ambiances où les gens peuvent s'amuser, se détendre et célébrer. J’aime bien faire partie de quelque chose de plus grand que moi, tout en ayant la main à la pâte dans sa création. Mais je dois avouer que récemment, je sens vraiment une certaine lourdeur…

 

Depuis cinq ans que je suis en poste, on a dépensé beaucoup d'énergie à solidifier la fondation. On a fait un travail de design stratégique où l’on s’est tourné vers la communauté pour comprendre ses besoins quant à la culture et l’art et les souhaits des gens pour le CCFM. En a découlé un plan stratégique dont la mise en œuvre a été ralentie par la pandémie et nous avons dû nous concentrer sur l'essentiel : stabiliser les finances, diversifier les revenus et renouveler la programmation et sa clientèle avant de pouvoir se tourner vers l'avenir.  

 

Le manque à gagner causé par la pandémie a concouru à une santé financière précaire qui est aggravée par le fait que la contribution annuelle de la province aux frais d'exploitation n’a pas changé depuis 50 ans malgré l’augmentation constante de ces frais! Il va donc falloir développer un argument, présenter un dossier à la province afin qu’elle ajuste les montants tout en cherchant d’autres moyens de générer des revenus. Ça m’angoisse un peu, car c’est un territoire nouveau pour moi, les rencontres politiques, l'écriture de documents importants…

L’avenir du CCFM
 

Le souhait est de devenir le centre de la création et de la formation artistique chez nous. On veut s'assurer que l'aspect culture et art demeure très vivant et donc s'assurer que l'emplacement, les installations et les équipements du centre soient à la hauteur et répondent aux besoins de la communauté artistique et de la communauté qui se nourrit de cette créativité. Pour moi, le défi c’est de réinventer le centre pour faire en sorte qu'il demeure toujours très actuel et important pour la communauté pour les 50 prochaines années.

ÉCHO FRANCO¹

Le Centre Culturel Franco-Manitobain et le 100 NONS sont fiers de vous présenter le projet Écho Franco.

 

Ce partenariat a pour objectif de faire rayonner les artistes musicaux francophones du Manitoba. Il permettra également de présenter et d’encourager la création artistique tout en appuyant l’apprentissage et le perfectionnement professionnel des artistes.

Image1.png

Grâce à cette initiative, les membres du 100 NONS peuvent profiter d’une location de salle de spectacle par année à seulement 15% du prix régulier! Ils auront aussi une aide en termes de promotion, à la fois par le 100 NONS et par le CCFM. Enfin, plusieurs équipements techniques seront mis à leur disposition pour l’événement.

120747903_s.jpg

ENTREVUE AVEC MICHELLE GERVAIS, présidente du CA

Mon arrivée à la tête du CA

J’ai beaucoup œuvré dans le domaine du tourisme et de l’événementiel dans la francophonie manitobaine. Propriétaire de l’agence touristique réceptive Ô Tours, j’ai aussi occupé entre autres un poste de direction à Tourisme Riel et de marketing au Festival du Voyageur.

 

Comme les organismes francophones procèdent continuellement au recrutement de membres, après avoir été approchée à quelques reprises, j’ai fini par accepter lorsque je me suis libérée de mon entreprise et de mon emploi à Tourisme Riel. C’était pour moi une bonne façon de garder un pied dans la communauté.

 

Je suis donc arrivée au CA en 2011 et depuis environ un an, j’assurais le poste de vice-présidente. Le CCFM étant une société de la Couronne, le DG est normalement nommé par la province, mais suite au départ de Réal Curé avant la fin de son terme, je suis passée de vice-présidente à présidente pour assurer la relève.

Ma transition au poste de présidente

Je n’aurais pas choisi par moi-même de devenir présidente, mais ce qui m’a porté à accepter est le vent de changement insufflé par l’entrée en fonction de Ginette à la direction. À moins d’être un organisme résident du CCFM, cela ne se voit peut-être pas, mais nous vivons tout un renouvellement en ce moment dans notre quête de faire du centre une destination première pour les francophones et les francophiles.

 

Quand je travaillais en tourisme, nous avions monté un projet de repositionnement du tourisme francophone culturel au Manitoba qui a abouti tout récemment par une annonce de la province de l’existence d’une toute nouvelle stratégie touristique francophone. Cette stratégie comporte 11 recommandations dont une est le développement du documentaire qui promeut Saint-Boniface comme porte d’entrée de la découverte de la francophonie et une autre est de faire du centre culturel le cœur de cette porte. Pour moi, c’était tout naturel de pouvoir veiller à la continuité des projets dans lesquels je me suis beaucoup investie.

ORGANISMES RÉSIDENTS AU 340 PROVENCHER

résidents.jpg
résidents.jpg

Ce que j’aime le plus de mon travail

Ce que j’aime le plus de mon poste, c’est de pouvoir rêver grand avec les autres membres du CA, de pouvoir parler avec les membres des autres organismes et tâter le pouls de la communauté. J’aime aussi l’ouverture d'esprit du personnel, il y a eu un grand changement de ce côté et l’arrivée de plusieurs jeunes avec plein d'idées, c’est très rafraîchissant. Et le CA est vraiment embarqué! On rêve de devenir quelque chose de beaucoup plus grand, beaucoup plus accueillant, beaucoup plus dynamique.

 

Le lieu de rassemblement qu’était le foyer et que nous avions perdu avec l’ajout d’un restaurateur, nous le retrouvons peu à peu avec le Patio 340 et des événements ponctuels. Le but, c’est de redevenir le cœur de la découverte francophone.

 

Nous visons aussi une utilisation maximum des espaces et une programmation qui répond aux besoins de la communauté avec des salles bien équipées pour devenir le noyau de la créativité francophone.

TÉMOIGNAGES 

298778237_1295095161318381_2963724230118730887_n.jpg

Travailler dans des bureaux logés au CCFM, ça me permet de préserver mon identité franco-manitobaine.

- Yanick LaRoche

Gervais-Michelle-03.jpg

Durant toutes les années où j’ai participé au Festival du Voyageur, le CCFM était une destination de choix.

- Michelle Gervais

Photo : La Liberté

Image.JPEG

Pour avoir une communauté artistique forte et vibrante, nous devons accompagner les créateurs [...]

- Ginette Lavack

QUELQUES RENSEIGNEMENTS²

  • 25 janvier 1974 : Ouverture du Centre culturel franco-manitobain

  • 7 juillet 2021 : Inauguration du Patio 340
     

  • Les coordonnées du CCFM :

       - site Web : https://ccfm.mb.ca/

       - page Facebook : https://www.facebook.com/CCFManitobain

       - Twitter : https://twitter.com/CCFManitobain

       - courriel : reception@ccfm.mb.ca

Liste de tous les articles de.jpg