Réflexions de Candace

Le jour où je n’ai pas renouvelé mon abonnement à la télévision est le jour qui a marqué le début de ma carrière d’artiste. Bien sûr, je ne le savais pas à l’époque.

Avec mon nouveau temps libre, je me suis retrouvée dehors plus souvent, à marcher dans le bas de la côte près de la rivière aux Rats qui donne sur notre propriété. Dans les années 1900, la propriété était une ferme laitière dotée d’une porcherie. Comme il n'y avait aucun service de ramassage des ordures, tout ce qui n'avait plus d'utilité était repoussé vers la rivière, loin de la maison. Je me suis mise à faire une sorte de chasse au trésor, car quant à moi c'était le temps de nettoyer un peu et de faire l’inventaire

de ces rebuts. Mon attirance de longue date pour les antiquités et mon profond amour de la nature me procuraient la joie d’être dans mon élément.

J'ai déniché toutes sortes d'objets, surtout rouillés, et ce sont les couleurs et la texture des matériaux qui m'ont séduit. 

J'ai commencé à créer pour moi-même. C'était comme s’il fallait juste sortir les idées qui me venaient. Je n'avais jamais vraiment fait de la peinture ou de l'art. Surtout pas sur de l'étain. Je n’avais jamais travaillé sur un canevas. C'était tout nouveau pour moi. C'est devenu rapidement une passion et je me suis immergée dans mon art; dans les textures, dans le développement de ma technique, dans ce que je voulais exprimer. Le tout a fait boule de neige et me voici artiste professionnelle après seulement cinq ans. Je suis très reconnaissante de pouvoir créer chaque jour.

icone.jpg