Réflexions de James

Mes œuvres sont souvent fabriquées avec des matériaux recyclés et des éléments de la nature. Je collectionne des objets et je me sers du dessin et de la sculpture pour conscientiser les gens sur notre monde et la nature qui nous entoure.

Je suis toujours en quête de matériaux qui peuvent être réutilisés. Lorsque j’étais jeune, il m’arrivait souvent d’aider mon père à démolir de vieux bâtiments. Il réutilisait les matériaux qu’il ramassait pour fabriquer de nouveaux bâtiments. Je me souviens avoir empilé des planches et redressé des clous qui ont fini par ne jamais servir, mais l’important, c’était leur potentiel d’utilisation. La collecte de ces matériaux semble importante à ma pratique. J’ai lu un article au sujet d’un gars qui a construit une île flottante à l’aide de bouteilles de boisson gazeuse et c’est ainsi que j’ai décidé de créer des sculptures à l’aide du même matériel, en imaginant une forme d’art et de lumière flottant sur l’eau.
 

Lorsque j’étais enfant, mes parents me laissaient dessiner sur les murs avec des guirlandes. Je faisais des dessins de rennes et j’écrivais des mots sur les murs. Revenons à aujourd’hui et peu de choses ont changé : j’aime dessiner avec des cordons lumineux et créer des animations simples autour des dessins. Pour rendre le tout complètement immersif, j’ajoute une composante sonore.

 

Je pense beaucoup à la situation déplorable des oiseaux et à leur nombre décroissant. Les oiseaux sont maintenant de plus en plus présents dans mes dessins de cordons lumineux et mes sculptures.

 

Quand je pense à des projets qui retournent à la terre, qui ne laissent pas d’empreinte, je pense à ma pratique d’utiliser de la neige et du gazon. Les motifs ne sont jamais pareils et la nature réintègre finalement l’art à la terre.