De sa voix pétillante, Janine nous offre chaque semaine une capsule de sagesse teintée d’humour. Ses précieux conseils nous font sourire et réfléchir à la façon de grandir et de s’éveiller à une vie plus harmonieuse.

Être honnête envers soi-même et envers les autres

Cliquer ici
pour écouter.

C’est l’histoire de Narcisse, un bonhomme bien poli qui se fait inviter chez de nouveaux amis. On sert des épinards comme légume. Le mari lui demande « Aimes-tu les épinards? » Narcisse qui déteste les épinards à en vomir dit que « Oui, il adore les épinards! C’est son légume préféré. » Chaque fois qu’ils invitent Narcisse à souper, ils lui servent des épinards. Narcisse se sacrifie et en mange toujours beaucoup parce qu’il tient à leur amitié. Un jour, il se rend compte qu’on ne l’invite plus jamais à souper. Par hasard, il rencontre ses amis à une soirée et ils ont l’air ravis de le voir. Après avoir pris un bon coup, le mari met son bras autour du cou de Narcisse et lui dit d’un ton mélancolique « On aimerait bien ça te voir plus souvent, mon vieux, mais on est tous les deux écœurés des épinards. »

 

Il est bon de se laisser connaître. On s’ennuie beaucoup dans notre monde. Chacun de nous a besoin de se sentir aimé, proche, de sentir que l'on compte pour quelqu’un, qu’on a de la valeur. Ce qu’on veut tous le plus, c’est de se sentir aimé pour qui l’on est. Et pour se sentir proche de quelqu’un, il faut surpasser la peur du rejet. Si l’on n’est pas prêt à partager avec l’autre qui l’on est, ce n’est pas possible pour l’autre de nous connaître et de nous accepter pour qui l’on est. Ce qui veut dire donner une opinion honnête sur les choses qui comptent pour nous. La plupart d’entre nous vont instinctivement dire ce qu’on croit que l’autre personne veut entendre plutôt que ce qui est vrai pour nous. Certains d’entre nous sont tellement habitués de faire ça, qu’on ne sait même plus ce qui est vrai pour nous, et ce qui est véritablement notre goût et notre désir. Si vous n’êtes plus habitué à dire votre vérité, commencez par de petites choses.

Quand on vous demande votre préférence ou votre désir, plutôt que de répondre « Oh n’importe quoi! » ou « Je vais prendre ce que tu prends. », respirez et prenez le temps de vous demander « Qu’est-ce que je veux vraiment? » Ensuite, risquez de le dire. Vous allez constater que même ce petit geste peut vous donner un plus grand sens d’intimité avec l’autre parce qu’il vous donne d’abord un plus grand sens d’intimité avec vous-même.

!CAPSULE PRÉCÉDENTE.jpg
Liste de toutes les capsules de.jpg
!CAPSULE SUIVANTE.jpg