De sa voix pétillante, Janine nous offre chaque semaine une capsule de sagesse teintée d’humour. Ses précieux conseils nous font sourire et réfléchir à la façon de grandir et de s’éveiller à une vie plus harmonieuse.

Voir l’autre comme une personne à part entière

Cliquer ici
pour écouter.

Un chef d’orchestre, qui se prend pour un autre, arrive à la répétition plus intolérant que d’habitude, et ce n’est pas peu dire. Les musiciens se lancent des regards et font des grimaces en voulant dire « Attachez vos ceintures, ça va être turbulent aujourd’hui. » Le morceau de musique est entamé depuis quelques secondes seulement, déjà le directeur arrête la musique et se met à crier « Le premier violoniste joue beaucoup trop fort. » Il y a un silence complet et une petite voix murmure « Le premier violoniste n’est pas encore arrivé. » Le directeur riposte « Et bien, quand il arrivera, dites-lui qu’il joue trop fort. »

 

Un humoriste a dit que la seule chose qu’un argument prouve, c’est qu’il y a deux personnes présentes. Et comme l’histoire le démontre, parfois même pas. Nous vivons beaucoup de notre vie en duo. Que ce soit un partenaire de vie, un partenaire en affaire ou un partenaire de tennis. Il y a une chose qui peut m’aider dans ma relation avec cette personne. C’est tellement simple, qu’on l’oublie souvent, même plusieurs fois par jour « Cette personne n’est pas moi. » De très jeunes enfants tombent facilement dans ce panneau. Un enfant qui trébuche en courant dans un terrain de jeu se retourne vers sa mère, qui est très loin, et la regarde d’un regard accusateur en voulant dire « Comment ça se fait que tu m’aies laissé tomber? » Quand on connaît le développement de l’enfant, on sait que l’enfant ne perçoit pas encore clairement la distinction entre sa mère et lui. Pourtant, en tant qu’adulte, ça nous arrive souvent d’accuser l’autre personne de faire quelque chose autrement que ce que nous aurions fait. Quelle idée bizarre! C’est comme si l’autre personne n’était pas nous. Cette autre personne est justement ça, une AUTRE personne. Avec ses expériences de vie, ses capacités, ses valeurs. Pourquoi s’attend-on toujours que l’autre devrait agir comme nous le ferions?

Juste pour aujourd’hui, je m’encourage à voir l’autre comme une personne à part entière plutôt qu’une projection, pas tout à fait juste, de moi. Souvenez-vous de ce dicton classique de Popeye « I am what I am, that’s all what I am. » « Je suis ce que je suis. » et non « Tu devrais être qui je suis. »

!CAPSULE PRÉCÉDENTE.jpg
Liste de toutes les capsules de.jpg
!CAPSULE SUIVANTE.jpg