De sa voix pétillante, Janine nous offre chaque semaine une capsule de sagesse teintée d’humour. Ses précieux conseils nous font sourire et réfléchir à la façon de grandir et de s’éveiller à une vie plus harmonieuse.

Laisser son cœur célébrer le rêve

Cliquer ici
pour écouter.

Un psychologue fait des recherches au sujet du pessimisme et de l’optimisme. Il étudie les comportements de deux enfants, un qui démontre un côté très pessimiste et l’autre un côté fort optimiste. Le psychologue prépare une salle remplie de fumier et y fait entrer l’enfant pessimiste. L’enfant prend quelques minutes pour constater ce qui l’entoure, fait une grimace et frappe à la porte, exigeant qu’on le laisse sortir. Le psychologue laisse entrer l’enfant optimiste. L’enfant optimiste fait la même constatation que l’autre de ce qui l’entoure. Tout à coup, un sourire radieux illumine son visage et il saute sur le tas de fumier et se met à creuser comme un bon. Il continue pendant un bon bout de temps malgré la senteur forte du fumier. Le psychologue n’en peut plus et il ouvre la porte pour demander à l’enfant ce qu’il fait. Le petit le regarde et dit joyeusement « Avec tant de fumier, je me dis : Il faut qu’il y ait un cheval là-dedans! »

 

Pourquoi est-ce qu’on appelle souvent les pessimistes des réalistes? Et les optimistes des rêveurs? Tellement souvent, quand quelqu’un nous raconte son rêve ou son espoir, il se fait donner plusieurs bonnes raisons pour expliquer pourquoi ce n’est pas possible ou probable. Traditionnellement, ce sont les parents qui se sentent obligés d’administrer cette dose de bon sens. Si vous leur demandez pourquoi ils injectent ces arguments dans les plans de leurs enfants, ils vous diront invariablement « J’ai peur qu’il soit déçu. » Est-ce que nous pensons que d’amoindrir ou de décourager quelqu’un qui vous présente quelque chose de précieux pour lui, ce n’est pas décevant? Ce serait un peu l’équivalent de dire à un parent qui présente son nouveau-né « Hum hum, je vais te donner trois ou quatre bonnes raisons pour expliquer pourquoi cet enfant-là ne sera pas très beau plus tard. » Un rêve, c’est le bébé d’un cœur qui espère.

Juste pour aujourd’hui, même si votre tête pense immédiatement à toutes sortes d’arguments logiques, laissez votre cœur se joindre à la fête du rêve. Vous n’avez pas besoin de faire semblant d’y croire, joignez-vous tout simplement à la célébration d’une possibilité.

!CAPSULE PRÉCÉDENTE.jpg
Liste de toutes les capsules de.jpg
!CAPSULE SUIVANTE.jpg