De sa voix pétillante, Janine nous offre chaque semaine une capsule de sagesse teintée d’humour. Ses précieux conseils nous font sourire et réfléchir à la façon de grandir et de s’éveiller à une vie plus harmonieuse.

Faire tous les jours les petits gestes qui améliorent notre vie

Cliquer ici
pour écouter.

C’est l’histoire de Roger qui rencontre Eusèbe au bar. Roger sait qu’Eusèbe a eu de sérieux problèmes de santé et qu’il vient récemment d’aller voir son médecin. C’est évident qu’Eusèbe n’en est pas à son premier verre. Roger dit à son ami « Eille, Eusèbe, je pensais que le docteur t’avait dit juste un verre par jour. » Eusèbe répond « Ah oui, tu as bien raison, c’est ça que je fais aussi. Celui-ci, c’est le verre du 11 juin 2021. »

 

Quand on regarde autour de nous, il semble que c’est très difficile de faire les choses un petit peu à la fois. Comme société, on est adonné au high, à la gratification immédiate, plutôt qu’au processus de soins constants. La vie est un processus. C’est notre travail d’apprendre à faire tous les jours les petites choses qui font que la vie est bonne, ces petits gestes envers soi-même, envers les autres, envers notre travail. Ce que le médecin a proposé au bonhomme de l’histoire, c’est un changement de style de vie et c’est la chose la plus difficile à faire. Comme l’enfant, on veut que ce soit tout de suite. Demandez aux étudiants s’ils lisent un petit peu tous les soirs ou tout le livre le soir avant l’examen. Qui ne voudrait pas maigrir de 25 livres d’un coup? Gagner le million? On vit dans une société qui n’a pas de patience. Nos corps, nos relations, nos vies ont besoin de patience, de compassion, de soins continus. On a besoin de se brosser les dents tous les jours, de se nourrir sainement tous les jours, de se sentir aimé et d’exprimer nos émotions tous les jours. Cette énergie du résultat d’en avoir fini une fois pour tout, c’est très à la mode. Quand on adhère à ce style de vie, il faut abandonner des parties de nous-même pour arriver à des résultats constants. Par exemple, ça devient automatique de ne pas écouter son corps quand il nous donne des signes de fatigue, de faim, de besoin affectif. C’est intéressant de s’entendre dire « Ah! Je vieillis! » quand on se dit en réalité « Je ne peux plus me négliger comme je le faisais auparavant. »

Juste pour aujourd’hui, j’accueille toutes les parties de moi et je m’invite à être présent dans le processus de ma vie, à être et non seulement à faire. Je me rappelle que ma vie vaut la peine que j’y sois présente.

!CAPSULE PRÉCÉDENTE.jpg
Liste de toutes les capsules de.jpg

Prochaine capsule :
24 novembre 2020