51593953_m.jpg

SURVIVRE AU TRAVAIL

Des pistes pour surmonter les obstacles

Dans l’article du mois d’octobre¹, j’ai écrit au sujet des obstacles auxquels les immigrants font face lors de leur intégration au marché du travail. Dans le présent article, nous allons voir des pistes pour les aider à surmonter ces obstacles, et donner des pistes pour que les employeurs attirent et retiennent ce groupe de travailleurs. D’abord, il est important de comprendre que l’inclusion se fait des deux côtés, soit de l’individu lui-même qui va s’adapter, soit de la nouvelle société d'accueil, car l’inclusion préconise l’adaptation de la société afin d’accueillir tous les individus, dans leur diversité². 

104493282_m.jpg

Ainsi, pour que les nouveaux arrivants soient économiquement intégrés dans notre pays, ils doivent, la plupart du temps, se trouver un emploi et donc, effectuer une recherche d’emploi. Idéalement elle doit être faite avec beaucoup de planification et en choisissant les stratégies les plus adéquates, ou celles qui pourraient avoir plus de chance de donner des résultats. J’attire votre attention sur trois éléments très importants pour une bonne recherche d’emploi : la première c’est la connaissance de soi-même, c’est-à-dire de vous interroger et de réfléchir sur des questions comme : « Qui suis-je? » « Qu’est-ce que j’ai à offrir? » La deuxième est la connaissance du marché du travail, des questions comme : « Quelles professions puis-je exercer au Canada? » « Quels sont le salaire, les possibilités et les exigences pour le poste souhaité? » La troisième c’est la stratégie, qui comprend : les outils de recherche d’emploi comme le CV, la lettre de présentation et la lettre de remerciement.

Comme la connaissance de soi et du marché du travail peut varier d’une personne à l’autre et d’un métier à l’autre, dans cet article nous allons nous pencher seulement sur ce qui peut être commun au plus grand nombre des personnes : les outils de recherche d’emploi. Parmi tous les outils, regardons le CV, car il est un des principaux outils de recherche d’emploi. Le but du CV est de vous présenter à un employeur potentiel de façon à l’inciter à vous convoquer à une entrevue, n’est pas? Pour cela, il faut ajuster ce CV pour faire bonne impression. Vous pouvez utiliser ces petits trucs lors de la rédaction du vôtre :

 

  • Assurez-vous que votre CV reflète bien le lien entre vos expériences, votre formation et vos compétences et celles exigées par l’employeur.

  •  Si vous avez plus de qualifications que celles demandées pour le poste, réfléchissez si c’est une bonne idée d’inscrire toutes vos qualifications dans votre CV. Est-ce que c’est un poste d’entrée et vous étiez gestionnaire? Attention, car la surqualification peut être mal vue.

  • Faites un bilan de vos compétences transférables³.

  • Attention au modèle que vous allez choisir! Un CV fonctionnel peut être plus efficace qu’un CV chronologique.

  • Pas besoin de mettre le titre de vos emplois précédents en évidence. Vous pouvez, à la place, attirer plus d’attention sur les noms des compagnies où vous avez travaillé.

  • Démontrez vos compétences personnelles, en plus de vos compétences techniques.

  • Il existe des groupes d’équité en matière d’emploi⁴, donc n’hésitez pas à vous autodéclarer minorité visible.

  • Si vous écrivez une lettre de motivation, c’est important de faire des liens entre votre profil, vos compétences transférables et le poste souhaité.

  • Effectuez une recherche sur l’entreprise ou vous postulez et démontrez votre intérêt d’y travailler.

 

À votre tour! Adaptez vos outils de recherche d’emploi et remarquez s’il y a une différence la prochaine fois que vous postulez pour un emploi. Si oui, bravo! Vous êtes sur la bonne voie. Sinon, révisez toute votre stratégie.

De l’autre côté, si vous êtes un employeur, sachez que d’ici 2031, un employé sur trois viendra de l’extérieur du Canada. Dans la plus grande ville canadienne, Toronto, 50 % des travailleurs sont nés ailleurs⁵. Il est donc important de vous munir d’outils pour recruter et retenir cet important groupe de travailleurs. 

33091057_m.jpg

Devenez plus familier avec les différentes formes d’entrevue et recrutez des personnes de différentes cultures. Soyez sensible aux différences culturelles. 

  • Une orientation bien planifiée qui leur présente votre lieu de travail et qui définit bien les attentes contribue à augmenter la rétention et la productivité des employés.

  • Évitez les tests standardisés (de nombreux tests standardisés sont culturellement biaisés).

  • Mettez consciemment de côté les stéréotypes ou les idées préconçues, utilisez de l’empathie.

  • Posez des questions dans un langage clair, en évitant les expressions idiomatiques, les acronymes et l'argot.

  • Écoutez au-delà des accents, c'est le message qui est important!

  • Soyez ouvert aux expériences non canadiennes, car elles sont aussi riches.

  • Si le candidat avait une autre profession, soyez très ouvert aux compétences transférables.

  • Encouragez les candidats à parler des rôles, des responsabilités et des réalisations commerciales de leurs emplois précédents, même s'ils étaient à l'extérieur du Canada.

  • Ne limitez pas votre triage seulement aux candidats ayant une expérience canadienne.

Soyez conscient que les immigrants auront beaucoup à contribuer à votre compagnie, et que normalement ils font preuve d’adaptation et de motivation à réussir dans leur nouveau pays. 

En somme, on comprend que les immigrants doivent surmonter des défis et des obstacles pour s’adapter au marché de l’emploi et que les employeurs peuvent, de leur part, contribuer à cette intégration. Plus nous avons des outils pour faire en sorte que les immigrants réussissent, plus ils seront en mesure de s’intégrer professionnelle-ment, nous serons tous gagnants.  
 

¹ Survivre au travail, magazine Le Nénuphar, numéro d’octobre 2021

² Mieux comprendre les principes d’une société inclusive

³ Compétences transférables.pdf (cscvanier.com)

Groupes visés par l'équité en matière d'emploi - Canada.ca

⁵ Présentation de Charlotte Ong'ang'a​ Overqualified, underemployed, underpaid: Career Tips for the Internationally Educated Immigrant Professionals lors de la conférence manitobaine sur le développement de carrière Let’s Get To Work

Liste de tous les articles de.jpg