Les enfants de Yuki, après deux ans d’université au Manitoba, ont chacun à leur tour, à trois ans d'intervalle, consacré une année entière à étudier le japonais à l’Université Tokai au Japon et à s’entraîner avec son réputé club de judo, les deux, de façon intensive. Nous vous présentons les écrits combinés de leur journal de bord respectif, lesquels seront émaillés de notes rétrospectives et d’échanges sur leur expérience.

19 septembre 2011

 

Plus d’emplettes… plus de marches... et plus de sueurs

Aujourd’hui, accompagnée d’une étudiante du Danemark, Zara, je suis allée au supermarché Yorktown pour la troisième fois en quatre jours. Ça prend beaucoup de choses pour commencer une nouvelle vie. Chaque fois que je voulais cuisiner chez moi, au Manitoba, je n’avais

qu’à tendre le bras vers la dépense ou fouiller dans le frigo pour trouver ce dont j’avais besoin. Je ne peux toutefois pas faire ça avec le réfrigérateur ici, à moins de le remplir avec de la nourriture. J’ai donc acheté plusieurs articles comme du lait, des céréales, du pain, du beurre d’arachides, des fruits et des légumes. Si chercher des ingrédients peut parfois être difficile dans un supermarché au Canada, essayez de faire la même chose avec des nouveaux produits dont les descriptions sont écrites avec des signes que vous ne pouvez pas lire. J’ai dû acheter de l’eau aujourd’hui parce que la bouteille d’eau que j’ai achetée hier... n’était pas de l’eau. Ha ha! Les fruits ici sont très chers… mais c’est un luxe que je vais m’accorder parce qu’ils sont tout simplement EX-TRA-OR-DI-NAI-RES. Vraiment frais et délicieux. Même leur jus de pomme est incroyable. Je ne suis normalement pas une personne qui boit du jus de fruits, mais je vais faire une exception. Mon frère Vincent, qui peut caler un deux litres de jus de pomme d’un coup, serait très jaloux présentement... Tu auras la chance d’y goûter quand tu viendras en visite, Vincent!

Et j’ai dû acheter des choses moins évidentes comme de l’huile d’olive, du sel, un couteau, du cellophane, etc. Dans le dortoir, il y a un réfrigérateur pour conserver notre nourriture. Nous avons aussi un casier pour les choses non périssables et les 

ustensiles de cuisine. Voici quelques photos. Je suis ici depuis seulement deux jours et mon casier est déjà plein. J’ai aussi fait l’acquisition d’un beau petit cuiseur à riz. Je n’en ai jamais utilisé et je crois que je vais avoir besoin de l’aide de ma coloc pour comprendre le manuel d’instructions... qui malheureusement, n’a pas de version anglaise. Puis Zara et moi avons réintégré notre dortoir, lentement et douloureu-sement, transportant toutes deux un cuiseur à riz et un lourd sac à dos plein de nourriture.

Mon mignon petit cuiseur à riz

Mon casier

Le réfrigérateur que nous partageons avec l’Italie et l’Australie

J’ai pensé prendre quelques photos de ma chambre pour vous donner une idée. Mes bagages ne sont pas complètement défaits, mais je suis sûre qu’ils se déferont d’eux-mêmes au cours des prochaines semaines.

L’affiche sur notre porte : mon nom est écrit en katakana à droite

Du côté de ma coloc

La vue devant notre fenêtre

Notre couvre-feu est à 23 h. Passé cette heure, on ne peut pas entrer dans la résidence par la porte d’en avant. Mais, le truc bien connu ici est : demander à une amie d’ouvrir la fenêtre de la cuisine pour qu’on puisse y entrer. C’est une bonne raison de se faire des amies! ;-)

 12 septembre 2014

Université Tokai – Kokusaikaikan (dortoir international)

Ça fait maintenant quelques jours que j’ai intégré le dortoir et je dois avouer que j’aime ça. Ils ont rénové la bâtisse depuis ma dernière visite, il y a trois ans, et j’en suis bien heureux; l’ancienne était légèrement... débraillée.

Je vais simplement vous montrer plusieurs photos et vous pourrez voir par vous-mêmes. Si chaque photo vaut mille mots... ça serait beaucoup trop long à lire pour vous et à écrire pour moi.

Mon côté de la chambre. Il y a aussi quelques placards au bout du lit qu’on ne peut pas voir sur cette photo. Pas mal spacieux, je dirais.

La salle à manger. Les résidents de différents pays se partagent les réfrigérateurs. Le drapeau de mon pays n’est même pas là parce que je suis le seul Canadien et ils ne se sont pas donné la peine d’en mettre un. Les Coréens ont un frigo à eux seuls...

La cuisine. J’envisage apprendre à cuisiner un peu,
donc cette pièce va m’être très utile.

La salle d’étude, si vous ne voulez pas étudier dans votre chambre.

La salle de lavage. Il y a aussi des lavabos à gauche
où l'on se brosse les dents.

Les plaques d’identification. Rouge signifie que vous n’êtes pas dans l’édifice et vous la retournez lorsque vous revenez.

Mon numéro de chambre et la plaque d’identification à côté

Malheureusement, les visiteurs n’ont pas le droit
de rester pour la nuit, donc c’est tout pour aujourd’hui.
J’espère que vous avez aimé ma visite guidée.

Liste de tous les articles de.jpg