en-tête.jpg

Les enfants de Yuki, après deux ans d’université au Manitoba, ont chacun à leur tour, à trois ans d'intervalle, consacré une année entière à étudier le japonais à l’Université Tokai au Japon et à s’entraîner avec son réputé club de judo, les deux, de façon intensive. Nous vous présentons les écrits combinés de leur journal de bord respectif, lesquels seront parfois émaillés de notes rétrospectives et d’échanges sur leur expérience.

5 janvier 2015

Nouvel An 2015 - Une expérience japonaise

Photo_portrait_pour_demande_arrangée.jpg

Cette année, j'ai eu la chance de fêter le Nouvel An en « famille ». Le 31 décembre, je suis arrivé sans trop de problèmes chez les Iwasa vers 18 h où Reiko m'attendait. Comme tout le monde arriverait plus tard dans la soirée, nous avons passé du temps ensemble à jaser. Voici ce que j’ai mangé pour souper ce soir-là!

IMG_4366.JPG
IMG_4367.JPG
IMG_4369.JPG

Oui, je sais à quel point j'ai de la chance...

Vers 18 h 30, je me suis rendu compte que j'avais oublié mes lunettes et ma solution pour lentilles de contact, ce qui serait un énorme problème puisque je restais là quelques jours. Donc, après avoir reçu des explications de Reiko sur la façon d'arriver au 7-Eleven le plus proche, j'ai enfilé ma veste et je suis parti dans la nuit. Je n'ai pas vraiment eu de problèmes pour m’y rendre. J'ai réussi à trouver ce dont j'avais besoin et je suis bientôt rentré chez les Iwasa. Yoshiki était revenu à la maison. Comme j’avais déjà soupé avec Reiko, j'ai simplement bavardé avec Yoshiki pendant qu'il mangeait. Ensuite, Reiko a allumé la télévision pour que nous puissions regarder l’émission nationale du réveillon du Nouvel An, que presque toutes les familles regardent à cette heure-là. On y présente des performances de tous les grands artistes, des discours, de petits numéros, tous selon un même thème. Mais peu de temps après, Yoshiki a changé de chaîne pour voir le boxeur japonais qui était en finale de la coupe du monde de boxe. Nous avons donc fini par regarder ça, ce qui était assez excitant.
 

Ensuite, nous sommes revenus à l’émission du réveillon du Nouvel An, et bientôt, Kenzo est arrivé à la maison. Après les salutations d’usage, il s’est assis pour manger. Mais on nous a bientôt tous servi un autre repas appelé « Toshikoshi Soba », le repas traditionnel des Japonais le soir du Nouvel An. Manger des « soba », des nouilles japonaises qui ressemblent à des spaghettis, au fil des années, est censé représenter que l'on vivra encore longtemps cette année. Comme les nouilles sont longues, vous pouvez vous l’imaginer au fur et à mesure que vous les mangez. Les nouilles étaient excellentes et je ne pouvais vraiment pas croire que je faisais ce dont j'avais entendu parler et que j’avais étudié plusieurs fois auparavant.

IMG_4371.jpg

Toshikoshi Soba : les nouilles du Nouvel An

Après le repas, nous avons regardé l’émission jusqu'à minuit, et à ce moment-là, nous avons tous dit : « Akemashite omedetou gozaimasu. Kotoshi mo yoroshiku onegaishimasu » qui peut se traduire par : Bonne année. Tous nos meilleurs vœux pour la nouvelle année. Et puis nous sommes tous allés nous coucher ha ha.

 

Le lendemain matin, je me suis réveillé tôt avec les garçons. Comme ils avaient encore de l’ÉCOLE le jour du Nouvel An, ils ont dû partir plus tôt. Ainsi, pour le déjeuner, Reiko avait préparé le repas traditionnel du Nouvel An appelé « Osechi ». Et elle a vraiment fait beaucoup d'efforts. Ce repas a une longue histoire et encore aujourd’hui je ne la comprends pas toute, mais voici ce que j'ai compris.

 

Ce repas était préparé par la mère, mais à l'époque, il n'y avait pas de micro-ondes ni de réfrigérateur, donc la plupart des repas devaient être cuisinés le jour même. Mais afin de permettre à la maman de faire une pause pendant la période des Fêtes, ce repas était préparé en grande quantité, un peu comme la cuisine de ma maman..., pour être consommé du 1ᵉʳ au 3 janvier. Cette nourriture pourrait être conservée à des températures plus fraîches et pourrait donc durer aussi longtemps. Le repas se compose de plusieurs sortes de petits hors-d'œuvre, tous séparés dans les compartiments d'une boîte traditionnelle spécialement conçue à cet effet. Ce qui est encore plus fou, c'est que chaque entrée a une signification particulière. Par exemple, la nourriture dorée que vous voyez sur l'image ci-dessous s'appelle kurikinton, et il est dit que si vous en mangez pendant le Nouvel An, vous gagnerez beaucoup d'argent cette année.

IMG_4385.JPG

Osechi – Édition 2015

IMG_4388.JPG

Et plus...

IMG_4390.JPG

Shigenori avait même fait écrire mon nom sur l’enveloppe des baguettes et j’ai eu le sentiment de faire partie de la famille.

IMG_4391.JPG

Soupe miso traditionnelle avec du mochi appelée Ozouni.

IMG_4393.jpg

Ils m'ont même donné l'argent traditionnel offert aux enfants d'un membre de la famille pendant le Nouvel An.

Alors oui, j'étais vraiment reconnaissant de pouvoir manger ce repas. Après cela, Kenzo est parti pour l'école et je me suis recouché. Peu après, Daisuke et sa femme sont arrivés et ils ont mangé leur part du déjeuner et nous avons discuté de divers sujets.

 

Une fois qu'ils ont eu terminé, nous nous sommes préparés à partir. Daisuke et Shuko m'emmenaient dans un temple à proximité afin de faire nos vœux pour cette nouvelle année. À l'origine, nous étions censés aller jusqu'à Hakone, mais depuis quelque temps la santé de Shuko n’est pas très bonne et nous avons décidé de rester proches. Nous sommes arrivés au temple et bien sûr, nous avons fait la queue. Le Japon est fou de ça. Pendant que nous attendions, il s'est mis à neiger, assez fort en fait. C'était l'une des plus belles chutes de neige que j'aie jamais vues. Quand nous sommes finalement entrés, nous avons purifié nos « âmes », jeté nos pièces de monnaie, nous nous sommes inclinés deux fois, puis nous avons applaudi deux fois et fait nos vœux. Après ce rituel, nous avons pris des boissons chaudes, debout près du feu.

IMG_4430.JPG

Le temple sous la chute de neige, ajoutant ainsi un sentiment de fraîcheur à cette nouvelle année.

Mais bientôt il était temps de partir pour... un « onsen »!!! Eh bien pas exactement un onsen, mais une version plus petite appelée « sento ». Les deux comprennent des bains d'eau chaude, et j'étais donc très excité. Nous sommes arrivés là, avons dit au revoir à Shuko qui entrait du côté des femmes. Daisuke et moi sommes entrés dans la section des hommes, avons placé nos affaires dans un casier et nous nous sommes lavés avant d'entrer dans les bains. Daisuke m'a montré tous les différents types de bains. Ce jour-là, nous avons essayé un bain à remous normal, un sauna, un bain extérieur (dans la neige, ce qui était parfait), un bain allongé, avec de l'eau qui coule juste dans le dos, un bain extrêmement chaud à 43°C, je crois, et en dernier, mon préféré, un bain d’eau fraîche.

 

Nous sommes partis, en ayant avec nous une sensation de quiétude.

 

Ce jour-là, nous avons fait quelques courses, avons beaucoup parlé, relaxé à la maison, mangé et bientôt, il était temps pour Daisuke et Shuko de partir. Daisuke s'endormait juste assis là, tenant Mirei, c'était plutôt drôle et mignon. Lui et moi nous nous étions endormis après les bains chauds, qui peuvent vraiment drainer votre énergie. J'ai eu la chance de pouvoir tenir Mirei plusieurs fois, elle était tellement mignonne. Daisuke et Shuko sont partis, et peu de temps après, j’ai pris un autre bain chaud ha ha, et je suis allé me coucher.

IMG_4426.jpg

Mirei-chan!

Le lendemain au réveil, j’ai à nouveau mangé avec les deux garçons et je leur ai dit au revoir. Je ne les verrai pas pendant un certain temps, et j'étais content d'avoir pu leur parler cette fois. J'ai joué un peu de guitare pendant que Reiko me faisait des bentos, puis je suis parti. 

IMG_4433.JPG

Un déjeuner normal chez les Iwasa.

IMG_4449.JPG

Merci les gars d'être si gentils avec moi.

Ce fut une expérience du Nouvel An très intéressante, et je suis heureux d'avoir pu assister à une célébration traditionnelle du Nouvel An japonais. Je n'ai pas pu voir Shigenori cette fois-ci puisqu'il rendait visite à la famille de sa mère à Akashi, mais j’ai encore eu le sentiment d’être chez moi.

 

Merci pour tout, Reiko!

Liste de tous les articles de.jpg