en-tête.jpg

Les enfants de Yuki, après deux ans d’université au Manitoba, ont chacun à leur tour, à trois ans d'intervalle, consacré une année entière à étudier le japonais à l’Université Tokai au Japon et à s’entraîner avec son réputé club de judo, les deux, de façon intensive. Nous vous présentons les écrits combinés de leur journal de bord respectif, lesquels seront parfois émaillés de notes rétrospectives et d’échanges sur leur expérience.

20 janvier 2012

Nazo nazo (devinettes)

France.jpg

Pour ne pas trop vous ennuyer pendant mon absence, voici quelques devinettes pour vous. En japonais, on les appelle nazo nazo. Un de nos professeurs les a écrites au tableau pour nous lundi dernier. On nous a déjà donné certaines des réponses, mais il y en a une que personne n'a encore trouvée et ça m'énerve. J'aime les devinettes et j'aime chercher

les réponses pendant un court laps de temps, mais après un certain temps, si je n'ai pas trouvé, j'ai juste besoin de connaître la réponse ou je deviens folle. Ça va trotter dans ma tête jusqu'à ce que quelqu'un me dise la réponse.

Voici celle que personne n'a encore trouvée : (notre professeur va nous donner la réponse lundi prochain, mais peut-être devinerez-vous la réponse avant 😛). Voici ma meilleure traduction en français :

1) La personne qui le fabrique ne l'enseigne pas. La personne qui l'a ne le sait pas. Et celui qui le sait n'en veut pas. Qu'est-ce que c'est?

En voici quelques autres dont je connais déjà la réponse.

2) Tout le monde est né avec cela, et même si c'est le nôtre, tout le monde l'utilise.

3) Même si vous le coupez plusieurs fois, vous ne pourrez jamais le couper.

4) Plus nous vivons longtemps, plus ça augmente, mais c'est quelque chose que nous ne voulons pas.

5) La personne qui le fabrique n'en veut pas. La personne qui l'achète ne l'utilise pas. Et la personne qui l'utilise ne le voit pas. Qu'est-ce que c'est?

 

Amusez-vous! Vous pouvez voir ci-dessous les réponses. Elles sont écrites en blanc, il suffit donc de surligner la réponse avec votre curseur.

1) Encore inconnu pour le moment...
2) un nom
3) de l'eau
4) l’âge
5) un cercueil


Semaine d'examens!

Le premier semestre touche enfin à sa fin. Aujourd'hui avait lieu notre dernier cours de japonais du semestre. Les examens commencent la semaine prochaine!

Notre examen est divisé en différentes parties. Nous avons lecture et compréhension, compréhension auditive, composition écrite, compréhension orale (nous devons préparer un discours et être prêts à répondre à quelques questions), vocabulaire, kanji et enfin grammaire. Le plus difficile pour moi est probablement la compréhension auditive. Par rapport à mes connaissances de la langue à mon arrivée, je me suis nettement améliorée, mais cela reste une des choses les plus difficiles pour moi. Parce que parfois, j’ai beau me concentrer et écouter aussi attentivement que possible, je ne comprends toujours pas ce qui se dit.

La partie la plus facile est probablement la grammaire. Je suis assez bonne pour me souvenir des règles de grammaire, donc jusqu'à présent, j'ai bien réussi dans ce domaine. Grâce à ma bonne mémoire, la mémorisation des mots de vocabulaire et des caractères kanji a également été assez facile. Mais maintenant, au lieu d'être interrogés sur un nombre limité de mots et de caractères concernant le chapitre sur lequel nous travaillons, nous sommes testés sur TOUS les mots et caractères kanji que nous avons appris depuis le début du semestre. C'est donc beaucoup plus difficile. Et je ferais mieux de m'y mettre. C’est maintenant l’heure d’étudier! Attention : je ne mettrai probablement pas à jour mon blogue tant que les examens ne seront pas terminés. Après cela, ne vous inquiétez pas, vous entendrez beaucoup parler de moi. 🙂 Souhaitez-moi bonne chance!


Calligraphie japonaise

Pour notre dernier cours de kanji, nous avons dû faire du shodo, de la calligraphie japonaise. Shodo est une forme d'art pour écrire des caractères japonais en utilisant un pinceau et de l'encre noire. Notre professeur a apporté des pinceaux, du papier et de l'encre, et nous avons tous eu la chance de peindre nos caractères japonais préférés.

C'est en fait plus difficile qu'il n'y paraît. Parce que j'aime dessiner, je pensais que ce serait facile, mais je pense que c'était plus difficile simplement parce que j'ai tellement l'habitude de dessiner avec un crayon à dessin. J'ai l'habitude de dessiner légèrement et d'appliquer soigneusement une pression avec mon crayon pour esquisser la forme que je veux. Avec le dessin, vous pouvez redessiner vos lignes, effacer et recommencer. Mais avec la calligraphie, vous devez être un peu plus rude avec le pinceau, en appuyant plus fort à certains endroits, puis en relâchant la pression dans d'autres zones pour former de belles lignes en forme d'ailes. La façon dont l'encre s’étale sur la page n'est pas toujours prévisible... et vous ne pouvez certainement pas effacer si vous faites une erreur.
 

F01-DSC00007.JPG
F03-DSC00009.JPG
F02-DSC00018.JPG

Notre cours de kanji

F04-DSC00014.JPG

Devinez ce que signifient ces deux caractères?
(Indice : c'est un art martial)

Devinettes (suite)

Eh bien... je dois admettre que je suis déçue. Notre professeur nous a finalement donné aujourd'hui la réponse à la devinette que je n'avais pas encore résolue : nisemono qui se traduit par « contrefaçon » ou « faux ».

Donc, si nous revenons à la devinette, la personne qui la fabrique ne l'enseigne pas. Je trouve le mot « enseigner » trompeur, mais encore une fois, il est traduit du japonais. Le fabricant ne dit pas la vérité sur son produit pour être plus exact. Ensuite, la personne qui l'a ne le sait pas. Et enfin, celui qui le sait n'en veut pas. Cela a donc du sens, mais je m'attendais à quelque chose de plus… sensationnel.

Mais mon frère a suggéré « erreur » comme réponse possible. Et j'aime beaucoup mieux sa réponse. La personne qui la fabrique ne l'enseigne pas. La personne qui l'a ne le sait pas. Et celui qui le sait n'en veut pas. C'est logique, non? Alors bien pensé mon frère! Je transmettrai ta réponse à mon professeur demain et je verrai ce qu'elle en pense. : )
 

séparateur_1.jpg

15 janvier 2015

Résolutions du Nouvel An : 2015 - Une année à surpasser toutes les autres

Photo_portrait_pour_demande_arrangée.jpg

10. Utiliser moins les réseaux sociaux
- Je perds trop de temps à faire défiler les pages sans raison. Limiter mon utilisation quotidienne à une durée précise est probablement préférable.

9. Accroître mes connaissances par la lecture
- Sérieusement, j'ai besoin de lire juste un peu chaque jour.

8. Arrêter de me plaindre
- Tirer le meilleur parti de tout et profiter de chaque moment.

7. Être reconnaissant
- J'ai tellement de raisons d'être reconnaissant, alors pourquoi ne pas sourire?

6. Fini les dépenses
- Cette année, je ne dépense plus d'argent pour moi. Si j'ai besoin de quelque chose, je ferai tout mon possible pour utiliser ce que j'ai déjà.

5. Être confiant
- Dans le passé, ma confiance a été plus basse que ce que je laissais voir. Je veux vraiment changer ça.

4. Essayer de nouvelles choses
- Il est normal pour les gens de vouloir rester dans leur zone de confort lorsqu'il s'agit de la vie, et il n'y a rien de mal à cela. Mais si je veux vraiment changer ma vie, j'aurai besoin d’explorer et de voir ce qu'il y a d'autre ailleurs.

3. Écouter davantage
- Je pense qu'apprendre à écouter est toujours une bonne chose, et pour moi, apprendre des expériences et des idées des autres me permet de comprendre beaucoup de choses que je ne comprendrais pas par moi-même.

2. Rester motivé
- Dans le passé, j'ai souvent perdu ma motivation à cause de petits échecs, mais je dois prendre en considération l'ensemble de la situation, rester positif tout en travaillant à corriger les erreurs et les échecs et à améliorer mes forces.

1. Vivre pleinement ma vie
- Je veux vraiment tout donner à la vie et n'avoir aucun regret. Vivre la vie à mon plein potentiel et profiter de chaque instant.

J'essaie aussi, bien sûr, de mieux manger pour perdre du poids, et comme d'habitude, gagner plus de muscle, de vitesse, d'explosivité : tout ça pour le judo, mais aussi pour mon propre corps.

V01-IMG_3246.JPG

16 janvier 2015

« Mochi-Tsuki »

Le 9 janvier, un groupe de bénévoles appelé TICC (Tokai International Communication Club) ici à Tokai a organisé un événement pour faire des « mochis » afin de célébrer la nouvelle année. « Mochi-Tsuki » comme on dit en japonais, est une tradition japonaise du Nouvel An, donc, je me suis dit, pourquoi ne pas y aller?

En gros, nous nous sommes rassemblés à l'extérieur autour d'une certaine zone, et au centre il y avait un marteau et un tonneau en bois pour tenir le mochi. L'un des assistants ajoutait de l'eau au mochi, puis n'importe qui pouvait saisir le marteau et essayer de frapper le riz humide. J'ai essayé, et j'ai presque frappé les doigts de la fille.

V02-mochitsukipic.jpg

Quoi qu'il en soit, une fois le mochi terminé, ils l'apportaient à différentes tables déjà mises en place afin de créer chacune un type de saveur différent pour le mochi. Ensuite, chacun pouvait en manger autant qu'il le voulait. Je n'avais jamais rien goûté d'aussi sucré que le mochi, alors j'ai été surpris quand on m'a donné du « shōyu » (sauce soja) comme trempette.

v03-microwave_mochi_recipe.jpg

Ce fut une expérience agréable, culturellement parlant, et bien que cette nuit-là ait été la pire nuit pour ma douleur à la jambe pendant que je portais mon plâtre, j'ai adoré ça!

v04-File1044.JPG

Moi donnant un coup de marteau sur le mochi.

Liste de tous les articles de.jpg