Un oiseau dans ma cour

Ces paroles inspirées de lectures, de rencontres, de réflexions et de sa propension à jeter un regard critique sur la société qui l'entoure, Guy les offre aux créateurs de musique à la recherche de textes significatifs.

« La chanson… c’est un vivant petit oiseau sensible et intelligent dont l’univers est la cour, il connaît et ressent tout mais en petit, c’est très parent avec le conte et la fable. » – Félix Leclerc

La route sera longue

J’ai récemment mis la main sur un petit livre intitulé Manuel de résistance féministe, écrit par Marie-Ève Surprenant. Très beau petit bouquin pour démystifier la soi-disant égalité-déjà-atteinte entre les hommes et les femmes. Soumettre la réalité à l’épreuve des faits demeure encore la meilleure façon de faire évoluer une situation indésirable. Oui, les inégalités hommes-femmes persistent!

Le texte que je vous présente aujourd’hui se rapporte justement à la situation des femmes dans le monde. Sa première version a été écrite en contexte d’apprentissage, dans le cadre d’un atelier d’écriture de chanson, à Petite-Vallée. Le défi consistait à choisir une photographie parmi plusieurs, à la regarder attentivement et à l’utiliser comme source d’inspiration. Je suis tombé sur une très belle photo en noir et blanc qui illustrait ceci : deux petites filles dans une activité festive qui semblait se dérouler en Afrique. L’une avait la peau noire, l’autre, la peau blanche, chacune tenant à sa bouche une paille plongée dans un seul et même verre. La phrase qui m’est venue spontanément à l’esprit est la suivante : au Nord comme au Sud, ces jeunes filles partagent une même réalité : femmes en devenir, elles devront se battre pour obtenir un traitement égalitaire. Des combats différents par leur gravité, certes, mais des combats bien réels pour occuper une place égale à celles des hommes dans la société. J’ai donc imaginé un texte pouvant être interprété en duo, par une femme à la peau noire et une autre à la peau blanche. Le voici, pour un 8 mars tous les jours!

La route sera longue

 

La route sera longue

Toi au Sud, moi au Nord

Suis-je une femme? Pas encore…

Belle dans les magazines

Les décors des vitrines

Mais si peu reconnue

Quand l’image ne compte plus

Et si je parle « liberté »

Mes ailes me sont coupées

 

La route sera longue

La route sera longue encore

La route sera longue

Elle sera longue encore

 

Toi au Nord, moi au Sud

Je n’ai pas l’habitude

Prendre la parole

C’est dire que je suis folle

Ici, l’homme, le roi

Impose ses propres lois

Quand on saigne sous les lames

Comment se sentir femme?

 

La route sera longue

La route sera longue encore

La route sera longue

Elle sera longue encore

 

Toi et moi sur cette terre

Il nous reste tant à faire

Avant de n’y être plus

Avant de n’y être plus

Toi et moi sur cette terre

Il nous reste tant à faire

Et la route sera longue

Elle sera longue encore

 

© L’utilisation des textes se fait avec la permission de l’auteur.
Veuillez écrire à Guy Pilote à pilote.guy@gmail.com.
TEXTE PRÉCÉDENT.jpg
Un oiseau dans ma cour vignette.jpg