Jardiner écolo

Ce mois-ci, j’ai décidé de vous parler d’une de mes passions : le jardinage.

Produire sa nourriture est non seulement gratifiant, mais bon pour l’environnement!

 

Voici deux dessins pour montrer le chemin que peut parcourir une tomate. Le premier est une tomate de serre provenant d’un autre pays. Le deuxième est le chemin de votre jardin à votre assiette. Cela démontre bien que celle provenant de votre jardin a une empreinte écologique minime.

chemin de la tomate de votre jardin.png

Alors que certains ont commencé leur semis dès le mois de mars, d’autres attendent la longue fin de semaine du mois de mai pour commencer à planter directement dans le jardin. Le but de cette chronique est de vous donner des conseils pour rendre votre jardinage plus écologique et vous amener à réfléchir à la question!

Choisir des graines

Semences ancestrales ou patrimoniales

Les plantes ancestrales sont des plantes qui existent depuis plusieurs générations. Avec la mondialisation, plusieurs variétés de semences ont été mises de côté, notamment dû à la

chemin de la tomate de serre.png

monoculture en grande surface. Certains plants ont été délaissés au profit de ceux plus résistants, productifs, jolis, etc. Malheureusement, beaucoup de semences ont même complètement disparu. Dans un rapport de l’ONU sur les objectifs de développement durable, on peut lire : « Depuis les années 1900, environ 75 % de la diversité des cultures a disparu des champs des agriculteurs¹ ».

En utilisant des semences ancestrales, on encourage une biodiversité alimentaire importante pour notre santé et celle de la planète. Cette diversité permet aux cultures d’être plus résistantes aux changements.

Semences biologiques

Ces semences sont produites conformément aux normes de l'agriculture biologique. Elles sont produites manuellement et sans produits chimiques. Contrairement aux semences conventionnelles, elles ne sont soumises à aucune modification génétique. Il est donc possible d’utiliser les graines issues de nos plants, d’une année à l’autre. Ces semences contribuent aussi au maintien d’un sol en bonne santé.

Secouer.png

Il suffit de secouer vos plants de laitue montés en graines pour déposer des semences sur le sol, qui germeront d’elles-mêmes au printemps suivant.

 

Faire des semis

Faire des semis, c’est partir vos plants à l’intérieur plus tôt afin d’avoir une saison de jardinage plus longue. Je vous laisse vous informer du comment et du pourquoi à la bibliothèque ou au moyen de votre moteur de recherche préféré². Mon objectif est encore de vous donner des idées pour rendre le tout plus écolo. Quand on fait des semis, on pense réutilisation.

 

Pour partir vos semis, vous pouvez utiliser :

  • des pots de yaourt vides,

  • des bouteilles ou des contenants de lait coupés en deux,

  • des coquilles d'œufs vides, ce sera mignon et... biodégradable! Vous pourrez aussi les mettre directement dans la terre.

Assurez-vous qu’ils soient propres et que le fond soit troué, pour le drainage.

 

Lorsque vos plants sont prêts à être transplantés, vous pouvez utiliser :

  • des boîtes de conserve,

  • des contenants de champignon,

  • des contenants de crème glacée, etc.

Assurez-vous qu’ils soient propres et opaques. Les racines aiment la noirceur.

 

Pour identifier vos plants, vous pouvez utiliser :

  • des anciens bâtons de friandise glacée,

  • des languettes découpées à partir de contenants de plastique.

 

Pour créer une petite serre, vous pouvez :

  • découper en deux des contenants transparents, tels les barquettes de petits fruits,

  • utiliser le dessus d’une bouteille de plastique coupée en deux pour faire une cloche et faciliter l’aération,

  • utiliser une vieille vitre.

 

Composter

Composter permet d’utiliser vos déchets de table pour créer de l’engrais, l’or brun pour votre jardin! Au lieu d’être envoyés au site d’enfouissement et de créer du méthane qui contribue au réchauffement climatique, vos déchets vont plutôt vous aider à avoir de beaux légumes!

 

Profitez de votre jardin

Les études montrent que lorsqu’on passe plus de temps dans la nature, non seulement cela a un impact positif sur notre santé mentale, mais cela nous encourage à nous impliquer davantage afin d’en prendre soin.

J’espère que mes conseils vous amèneront à trouver de nouvelles idées afin de jardiner écolo et de cultiver votre pouce vert!

Références :

Jardiner : les semis (radio-canada.ca)

Connaissez-vous les semences patrimoniales ou ancestrales? | Blogue | Espace pour la vie

Pourquoi choisir des semences bio pour vos cultures ? (lejardineur.net)

 

Liste de tous les articles de.jpg