CLIQUER SUR LA PHOTO POUR L'AGRANDIR

Le printemps à Winnipeg me fait toujours penser aux lilas roses, violets ou même blancs, qui commencent à apparaître partout dans mon quartier.


L'arrivée des lilas me rappelle aussi mon père, qui pensait que les lilas de Winnipeg avaient le meilleur arôme que tous les autres lilas du monde. Et mon père, originaire de Winnipeg, a passé plusieurs années dans les jardins de Vancouver, et ensuite, dans les incroyables jardins de l'Angleterre. Le croyait-il vraiment ou était-ce de la sentimentalité?


Ce printemps de 2020 est différent de tous les autres printemps, d’aussi loin que je me souvienne. Nous nous en rendons moins compte, dérangés que nous soyons par la nouvelle réalité du virus de la COVID-19.

Des recherches m’ont mené à ce poème de Maurice Bouchor (1855-1892) intitulé Le temps des lilas. Ce poème fait partie d’une pièce musicale d’Ernest Chausson, Poème de l'amour et de la mer, écrite entre 1882 et 1892. Ce poème, pour moi, transmet l'amour et la tristesse, les beaux temps et les moins beaux temps.

Le temps des lilas de Maurice Bouchor


Le temps des lilas et le temps des roses
Ne reviendra plus à ce printemps-ci;
Le temps des lilas et le temps des roses
Est passé, le temps des œillets aussi.

Le vent a changé, les cieux sont moroses,
Et nous n'irons plus courir, et cueillir
Les lilas en fleur et les belles roses;
Le printemps est triste et ne peut fleurir.

Oh! Joyeux et doux printemps de l'année
Qui vins, l'an passé, nous ensoleiller,
Notre fleur d'amour est si bien fanée,
Las! Que ton baiser ne peut l'éveiller!

Et toi, que fais-tu? Pas de fleurs écloses,
Point de gai soleil ni d'ombrages frais;
Le temps des lilas et le temps des roses
Avec notre amour est mort à jamais.

Après les lilas du quartier, ce sont les pots de fleurs qui commencent à apparaître sur la rue Corydon qui marquent l'arrivée du printemps dans la section est de Winnipeg. Ma belle-sœur, propriétaire de Frescolio Inc, sur la rue Corydon, aime toujours choisir des plantes aux couleurs vives pour adorner les abords du magasin. Le Corydon Biz contribue aussi, avec des pots en ciment le long de la rue et des paniers de fleurs suspendus aux lampes, donnant ainsi l'esprit du printemps en haut et en bas. 

02-Pot de fleurs.jpeg

CLIQUER SUR LA PHOTO POUR L'AGRANDIR

03-Musée.jpeg

CLIQUER SUR LA PHOTO POUR L'AGRANDIR

Je vous ai déjà parlé, au mois de février dernier, de l'importance du Musée canadien pour les droits de la personne situé à Winnipeg. Depuis son ouverture en 2013, et même avant, le musée est devenu un véritable phare sur les Prairies, en attirant des visiteurs de partout au Canada, et d’ailleurs dans le monde.  Cette photo, prise en mai 2018, montre de près le reflet des nuages dans le ciel sur les panneaux de vitre. Dans la photo on peut voir le point tout en haut, la tour d'espoir Israel Asper qui symbolise l'espoir d’un monde juste et égalitaire. 


En ces temps difficiles, avec la crise de COVID-19,  je choisis de continuer à espérer qu'on va s'en sortir.
 

En mai 2019, nous avons participé à une visite guidée à pied dans le quartier de la bourse. J'ai toujours aimé me promener dans la section du côté ouest de ce quartier magnifique, mais il faut aussi visiter les bâtiments à l'est de la rue Main, tel que celui de la Confederation Life. Construit en 1913, par l'architecte J. Wilson Gray, il a été occupé par la compagnie d'assurances Confederation Life pendant cinquante ans. Ce beau bâtiment est symbolique du développement économique de l'époque. 


Tout ce quartier est devenu un lieu historique national en 1997. 

 

CLIQUER SUR LA PHOTO POUR L'AGRANDIR

04-Confederation Life.jpeg
05-Parc Assiniboine.jpeg

Vous le savez déjà, le parc Assiniboine est une de mes places préférées à Winnipeg. C'est peut-être parce que j'y ai passé du temps durant mon adolescence, à patiner sur le lac artificiel en hiver ou à manger de la crème glacée en été, car c'était tout près de chez nous. C'est peut-être parce que ma belle et bien aimée Denise et moi avons fait beaucoup de pique-niques dans le parc et que nous aimons toujours visiter Le Parc Café dans le centre familial Qualico, peu importe la saison. Il faut dire, aussi, que le pavillon de style Tudor reste une icône dans la ville de Winnipeg. 

CLIQUER SUR LA PHOTO POUR L'AGRANDIR

Liste de tous les articles de Winnipeg s