Le parc Bruce et le jour du Souvenir

 

Salut tout le monde. Avec cette édition de la chronique, Winnipeg selon Sidney, nous arrivons à la fin de notre visite guidée de Winnipeg. J'espère que vous avez aimé vous y promener avec moi, chaque mois, depuis décembre 2019. J'espère aussi que vous avez découvert de nouveaux endroits et que mes textes vous ont incités à les visiter.

 

Pour notre premier arrêt, nous allons commémorer le jour du Souvenir, le 11 novembre 2020, en visitant le cénotaphe situé au parc Bruce, à Saint-James, devant le parc Assiniboine, de l’autre côté de la rivière. La photo ci-jointe a été vue plus de 90 000 fois sur le site Web Google Maps, depuis novembre 2018. 

01-20180826_135533-EFFECTS-01-02.jpeg

CLIQUER SUR LA PHOTO POUR L'AGRANDIR

La première version de ce monument érigé en 1936 était dédiée aux femmes et aux hommes morts durant la Première Guerre mondiale. Le monument fut détruit par les intempéries durant les années 1980. En septembre 1990, une reproduction du premier monument est dressée en honneur aux femmes et aux hommes qui ont perdu leur vie en protégeant notre pays durant les deux guerres mondiales, la guerre de Corée et durant des missions de paix. 

Comme professeur et directeur d'école pendant 33 ans, j'ai toujours mis beaucoup d'accent sur les cérémonies et activités éducatives lors du jour du Souvenir. J'ai eu l'honneur de travailler avec la Légion royale canadienne de Transcona et avec le musée Transcona. J'ai aussi eu l'honneur de connaître M. Paul Martin, ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale, qui a visité des écoles pour rendre hommage aux combattants décédés, et pour raconter des histoires afin que les jeunes puissent comprendre l'impact des pertes de vie humaine sur les familles.

Il y a un autre cénotaphe dans le parc commémoratif Circle Park, non loin de l'École Centrale, où je fus directeur de 2006 à 2013. Ce monument a d’abord été installé au cœur de l'intersection des rues Regent et Day, puis a été déménagé dans ce beau parc en 1954.

Il y a aussi un cénotaphe dans le parc Mémorial, sur la rue Osborne, et un autre dans le parc Coronation à Norwood. Y a-t-il, à Winnipeg, un cénotaphe que vous préférez ou qui contient le nom d'un membre de votre parenté? En novembre 2019, notre premier ministre, Justin Trudeau, avait ceci à dire au sujet du jour du Souvenir :
 

Nous avons une dette de reconnaissance immense envers ces Canadiens courageux et leurs familles. Nous rendons hommage à tous ceux qui ont servi, y compris les nombreux militaires et anciens combattants inuits, métis et des Premières Nations.

– Déclaration du premier ministre Justin Trudeau

02a-20200902_142048-01.jpeg
02b-20200902_141253-02.jpeg
02c-20200902_151745-01.jpeg
02d-20200902_141612-01.jpeg

CLIQUER SUR UNE DES PHOTOS POUR L'AGRANDIR

Le King's Park

 

Dans cette dernière chronique, j'essaie de vous présenter d'autres coins de Winnipeg. À ce deuxième arrêt, on se trouve à King's Park, dans la courbe du côté ouest de la rivière Rouge, tout près de l'Université du Manitoba.

 

Aménagé en 1911, ce parc contient une pagode chinoise d’un beau rouge vif. Des couples winnipegois aiment y célébrer des noces en plein air. On peut aussi y faire du toboggan en hiver.

 

Comme vous voyez, j'ai de la difficulté à me limiter à une seule photo, quand il y a tant d’aspects à montrer : des ruisseaux, un étang, un marais, un terrain de baseball, un terrain de soccer ainsi qu'un parc séparé où on peut laisser jouer nos chiens en liberté. 

 

Ai-je mentionné les magnifiques jardins? 

 

Nous sommes très chanceux à Winnipeg d'avoir des parcs comme le parc Assiniboine, le parc Kildonan, le parc King's… parmi d'autres. 

03a-20200729_132300-01.jpeg
03b-20200729_143159-01.jpeg
03c-20200729_143341-01-01.jpeg

CLIQUER SUR UNE DES PHOTOS POUR L'AGRANDIR

Les maisons historiques de Fraser's Grove

 

Au mois de septembre 2020, j'ai eu le plaisir de connaître un autre quartier de Winnipeg. Il s'agit de Fraser's Grove, à East Kildonan. Je n'avais jamais visité ce beau quartier, du côté ouest de la rivière Rouge, entre le chemin Henderson et la rivière. Une amie m'a encouragé à venir marcher dans Fraser's Grove avec elle. Je suis très content que j'aie finalement pris le temps de mieux connaître les trésors de ce quartier.

 

Fraser's Grove est nommé en l'honneur de William Fraser, fils de James Fraser, un des premiers habitants parmi les Selkirk Settlers. William Fraser, né à Kildonan, de l'autre côté de la rivière, a déménagé ici en 1880. Ce quartier est reconnu pour le parc Fraser's Grove et pour les belles maisons le long du chemin Kildonan. 

 

J'ai pris beaucoup de photos ce jour-là. Comme toujours, c'étaient les belles vieilles maisons qui ont capté mon attention. Je n'ai pas d'information sur la maison blanche, dans le style des maisons de ferme, et avec son pavillon formidable. Mais j'ai trouvé un peu d'information sur la maison violette. Cette charmante et invitante maison date de 1921. En 1940, Ralph Irwin, fondateur de Salisbury House, a acheté la maison. Une de ses filles raconte que la maison était toujours remplie de musique, et que sa mère et sa grand-mère ont joué du piano dans les cinémas de Winnipeg à l’époque des films muets.

 

En 1998, la maison violette a été achetée par la famille Goertz qui, d'après des articles sur les sites Web de Wikipédia et de Google, est toujours propriétaire de cette intéressante maison.

 

Les jardins autour de la maison sont possiblement plus attrayants encore que la couleur de la maison! Les cours en avant et à côté de la maison sont comme un musée, avec de vieilles bicyclettes, des chaises et des tables ici et là. Il y a une cage d'oiseau ainsi que des bains d'oiseaux, et même une petite maison violette accrochée entre les branches d'un des vieux arbres dans la cour à côté de la maison. Tout est entouré de belles fleurs de toutes sortes et une clôture noire en métal, elle-même entourée de fleurs et de bric-à-brac.

 

J'ai hâte de retourner bientôt explorer davantage Fraser's Grove.

Et nous voici arrivés à la fin de notre visite guidée de Winnipeg. Nous avons commencé au mois de décembre 2019, avec une photo d'un étang avec des nénuphars, ainsi que des photos illustrant la saison des fêtes. Nous avons fait des arrêts aux parcs Assiniboine, Kildonan, Saint-Vital, King's et même, Peanut Parc. Nous avons exploré le vieux Saint-Vital, Saint-Boniface, East Kildonan et River Heights, bien sûr. Et qui pourrait imaginer faire connaître Winnipeg, sans présenter les bâtiments de La Bourse, le Musée canadien sur les droits de la personne et le pavillon du parc Assiniboine.

04-20200924_115941-01.jpeg

CLIQUER SUR LA PHOTO POUR L'AGRANDIR

Ma dernière photo, celle d'un tournesol qui pousse, non pas sur une ferme ou dans un grand jardin, mais dans un petit jardin de ma rue, signifie les changements de saison, les prairies et le soleil. Je n'ai pas pu ignorer la mélodie qui a surgi dans ma tête, la mélodie d'une vieille chanson populaire interprétée par l’illustre Nana Mouskouri durant les années 1970 Le Tournesol, cette chanson où cette fleur trouve le soleil sans avoir besoin d'une boussole. Cette chanson me fait toujours sourire parce que j'ai toujours besoin d'une boussole ou mieux, de Google Maps, pour me rendre à ma destination.

J'avais assurément préparé un plan pour mes 12 mois de Winnipeg selon Sidney, mais j'avoue que j'ai dû y faire des ajustements, surtout pour éviter la répétition et pour m'assurer de vous présenter une variété de places importantes, pour toutes sortes de raisons.

J'aimerais remercier Jacinthe Blais, éditrice en chef du magazine en ligne Le Nénuphar, de m'avoir invité à contribuer à ce trésor franco-manitobain. Merci pour l'encouragement. Merci d’avoir pris mes textes tels quels et de les avoir transformés en poésie. J'ai beaucoup appris durant cette année avec Le Nénuphar. Peut-être qu'un jour je retournerai à l'étang...

En attendant, chantez avec moi :

Le tournesol, le tournesol
N'a pas besoin d'une boussole
Ni d'arc-en-ciel ni d'arc-en-ciel
Pour se tourner vers le soleil
♫  ♪   ♫♪♫    ♪♫♪
Le tournesol, le tournesol
N'a pas besoin d'une boussole
Alors ma belle, alors ma belle
Regarde un peu vers le soleil

Paroliers : Pierre Delanoe, Peter Callander et Mitch Murray

Liste de tous les articles de Winnipeg s