en-tête.jpg

Les enfants de Yuki, après deux ans d’université au Manitoba, ont chacun à leur tour, à trois ans d'intervalle, consacré une année entière à étudier le japonais à l’Université Tokai au Japon et à s’entraîner avec son réputé club de judo, les deux, de façon intensive. Nous vous présentons les écrits combinés de leur journal de bord respectif, lesquels seront parfois émaillés de notes rétrospectives et d’échanges sur leur expérience.

31 janvier 2012

Journée internationale de la famille

France.jpg

Voici une très vieille photo de ma mère, mon père et moi. Mon Dieu, je n'arrive pas à croire à quel point mes parents ont l'air jeunes. Je publie cette photo parce qu’elle est tout simplement a-do-ra-ble. ET pour prouver que les bébés asiatiques sont les bébés les plus mignons qui soient. 😃

France - 01.JPG

Une bonne raison pour faire du ménage

Je viens d'apprendre que les bagages de ma nouvelle colocataire arriveront ce samedi (4 février) et qu’elle emménagera mardi prochain (7 février). Son nom est Anzu Funayama et comme vous l'avez probablement deviné par son nom, elle est japonaise. Ce qui est bien pour moi, car je pourrai pratiquer mon japonais. 🙂

Depuis le départ de ma dernière colocataire, mes affaires ont entamé une migration vers le lit inutilisé. J'aime m'étaler, car je pense que je suis un peu claustrophobe. Je n'aime pas avoir beaucoup de papiers ou d'objets encombrés sur mon bureau, car cela m'empêche de penser clairement et de travailler efficacement. Alors au lieu de ranger les choses, je les ai mises sur l'autre lit à la place. Mais maintenant, je dois désencombrer ce lit pour la nouvelle colocataire.

Je pense que les humains sont conçus pour travailler plus efficacement lorsqu'il y a un délai ou une certaine incitation à faire le travail. Avant d'apprendre que ma nouvelle colocataire arrivait, j'avais commencé à désencombrer l'autre lit, mais je le faisais très lentement. Je n'étais pas pressée. Mais maintenant, parce qu'il y a effectivement quelqu'un qui arrive, j'ai accéléré mon rythme hi hi. Je n'ai plus que quelques papiers à mettre en ordre. Mon côté de la pièce est quasiment tout utilisé. Toutes mes étagères et mes placards sont pleins. C'est vraiment incroyable de voir combien on peut accumuler en peu de temps.

J’ai hâte de rencontrer ma nouvelle colocataire. La pièce semble un peu vide depuis le départ de l’ancienne. J'espère que nous allons bien nous entendre. Il y a toujours cette peur lorsque vous rencontrez quelqu'un pour la première fois, si vous allez bien vous entendre ou non avec l'autre personne. Et parce que nous allons vivre ensemble dans la même pièce pendant presque six mois, c'est beaucoup mieux si nous avons une bonne entente. Je vous tiendrai au courant!

Harajuku et Shibuya 

Dimanche dernier, je suis allée à trois endroits différents, tous connus comme des quartiers populaires de la mode au Japon : Shinjuku, Harajuku et Shibuya.

Je pense que c'était la troisième ou la quatrième fois que j'allais à Shinjuku. De Tokai, ça prend environ une heure en train. Je me sentais plutôt à l'aise, car la dernière fois, je n'ai eu aucun mal à trouver les magasins que je voulais aller voir. Mais pour une raison quelconque, cette fois, le simple fait de sortir de la gare a été un problème. Shinjuku est une énorme gare, car elle est reliée à de nombreuses autres lignes. Il y a un passage central, une sortie ouest, une sortie sud, une sortie est... Je pense que j'ai erré environ 15 ou 20 minutes, essayant juste de trouver la bonne sortie. Finalement, j'ai renoncé à essayer de la trouver par moi-même et j'ai demandé de l'aide à quelqu'un. Au moins, je sais que je peux le faire maintenant, demander à quelqu'un des directions. Mais j'ai aussi un sentiment d’indépendance et donc j'essaie d'abord de comprendre les choses par moi-même. Mais si cela ne fonctionne pas, alors j'ai recours à d'autres méthodes.

Finalement, après être sortie de la gare, je me suis mise en route pour trouver Kinokuniya, ma librairie préférée au Japon. Et il y en a deux à Shinjuku. On aurait pu penser que j'aurais pu en trouver au moins une, mais encore une fois, j'ai marché pendant environ 30 minutes avant de décider de demander de l'aide et je n'ai ensuite eu aucune difficulté à trouver la librairie.

Ensuite, je suis retourné à la gare pour prendre la ligne Yamanote pour deux stations jusqu'à Harajuku. Harajuku est réputé pour sa mode de rue. Malheureusement, je n'ai pas vraiment eu la chance d’en voir, car je me suis rendue immédiatement à Shibuya. Et je ne pense pas que je me sois vraiment rapprochée du cœur de Harajuku, c'est probablement une autre raison pour laquelle je n'ai pas pu voir la mode avant-gardiste (et un peu excentrique, du moins pour les Nord-Américains) de Harajuku. Mais je prévois y retourner donc, la prochaine fois, je ferai plus attention.
 

France - 02.jpg

Kara, moi et Jaeyun  prêts à affronter la classe de 7ᵉ.

À l'aide de la petite carte de mon livre Discover Japan, j’ai marché jusqu’à Shibuya. Je n'étais pas vraiment sûre d'aller dans la bonne direction, mais j'ai juste continué à marcher. Je suis tombé sur un parc qui, selon la carte, devait être le parc Yoyogi. C’était bien ça. À l'époque, je ne le savais pas, mais le parc Yoyogi était l'un des principaux sites des Jeux olympiques d'été de 1964.

Après avoir de nouveau demandé mon chemin auprès de quelques piétons, j'ai finalement trouvé ce que je cherchais : le célèbre carrefour de Shibuya connu pour ses passages à piétons zébrés dont l'un traverse le centre en diagonale. La circulation automobile y est complètement arrêtée pour permettre ainsi aux piétons de traverser dans toutes les directions.
 

France - 03.jpg
France - 04.jpg

Sur le chemin du retour, j'ai aussi pris cette photo pour illustrer à quel point les Japonais sont méticuleux.

France - 05.jpg

C'est un écran dans le train qui affiche les informations relatives au train. Avec cet écran, les passagers sont informés que le train a actuellement un peu de retard à cause de la neige. Au Canada, je n'ai jamais rien vu de semblable. Si le bus est en retard (d'après mon expérience, les bus sont presque toujours en retard), les clients ne reçoivent aucune raison ni explication quant au retard du bus. Parfois, je pense que la quantité d'informations fournies au Japon est un peu excessive, mais à d'autres moments, c’est certainement utile.

 

C'était donc tout pour ma petite excursion. Mais devinez qui j'ai rencontré à la gare de Shinjuku en revenant? La fille iranienne qui vit dans la chambre adjacente à la mienne! J'étais sous le choc parce qu'on ne s'attend pas à ça dans une grande ville comme Tokyo. Dans ma toute petite ville au Canada, c'est normal. Chaque fois que vous allez en ville, vous êtes sûr de voir quelqu'un que vous connaissez. Mais à Tokyo? C’est TRÈS rare.

séparateur_1.jpg

29 janvier 2015

Un dîner avec des Coréens!

Photo_portrait_pour_demande_arrangée.jpg

Samedi dernier, j'ai été invité par mes amis coréens à partager un dîner avec eux. Ils avaient acheté des denrées, et ils prévoyaient cuisiner et manger ensemble. Au moment où j'ai reçu l'invitation, j'étais sur le point de mettre mes nouilles sur la cuisinière, alors je les ai rapidement remises dans le placard, j'ai retiré l'eau et l'huile du feu, j'ai pris

rapidement une douche et je me suis précipité dans la cuisine. J'ai contribué 1 000 yens pour ma part du repas.

J'ai aidé à faire cuire la viande dans une poêle à frire, ainsi qu'à couper les oignons verts en tranches VRAIMENT fines. Une fois que tout était prêt, une des filles m'a montré comment faire des… (je ne sais pas comment ça s’appelle) et m'en a fourré un dans la bouche. On prend un morceau de laitue, on y place des oignons verts, un morceau de viande et de la sauce, et l’on enveloppe le tout dans la laitue. Je me suis amusé à en faire quelques-uns et à les mettre ensuite dans la bouche des autres.

Vincent - 01.JPG

Ha ha... On s'est bien amusé!

Vincent - 02.JPG

Cuisiner, couper, échanger.

Ils avaient aussi fait de la soupe coréenne, qui était épicée, mais vraiment bonne. C’est la première fois que je participais, même si ce n'était pas leur premier repas en commun. Et, c'était probablement la dernière fois, mais je dois dire que j'ai vraiment apprécié. Je me suis fait de nouveaux amis coréens, j'ai mangé de la bonne nourriture et passé un bon moment à danser et à discuter pendant que nous mangions. Une des nombreuses choses qui rendent ce voyage inestimable.

cliquez sur les photos pour lire les descriptions

Ils vont partir ce semestre, donc peut-être que je les verrai en Corée? *clin d’œil*

Coupes de cheveux dans le Kaikan

 

J'ai eu ma troisième coupe de cheveux il y a environ une semaine, et encore une fois, elle a été réalisée dans le dortoir par Jaeyun, mon ami coréen.

 

J'ai aussi coupé les cheveux de mon ami ce jour-là pour l'aider à réparer les erreurs qu’il a commises en se coupant les cheveux.

 

Je dois dire que se couper les cheveux ici dans le Kaikan (notre dortoir) est un moment assez amusant!

Vincent - 12.jpg

Hejae est dingue de ses cheveux.

Liste de tous les articles de.jpg