en-tête.jpg

Les enfants de Yuki, après deux ans d’université au Manitoba, ont chacun à leur tour, à trois ans d'intervalle, consacré une année entière à étudier le japonais à l’Université Tokai au Japon et à s’entraîner avec son réputé club de judo, les deux, de façon intensive. Nous vous présentons les écrits combinés de leur journal de bord respectif, lesquels seront parfois émaillés de notes rétrospectives et d’échanges sur leur expérience.

23 février 2012

Voyage surprise à Asakusa

France.jpg

Mercredi, j'ai pris le train pour Shinjuku où je devais retrouver la tante de mon père, Shizuko. Nous allions simplement déjeuner ensemble. Du moins, c'est ce que je pensais.


Quand je suis arrivée à Shinjuku, devinez qui m'attendait avec

Shizuko… ma grand-mère Masako! C'est tout un voyage de l’endroit où elle habite donc j'ai été agréablement surprise de la voir là. Je lui avais parlé la veille, mais elle n'avait rien mentionné. Apparemment, ma tante Shizuko lui a dit de ne rien dire afin de me faire la surprise.

Ma tante m'a demandé s'il y avait un endroit que je voulais visiter (il y en avait plusieurs) et finalement nous avons opté pour Asakusa, un endroit que quelques personnes m'avaient recommandé de voir. Nous avons visité le temple Senso, l'attraction principale d'Asakusa.

FRANCE - 01.JPG

De gauche à droite : moi, ma grand-mère Masako et ma tante Shizuko.

FRANCE - 02.JPG
FRANCE - 03.JPG

Nous avons également marché le long de l’artère commerciale Asakusa Nakamise, une rue remplie de petites boutiques qui sont elles-mêmes remplies de tonnes de babioles inutiles. Mais si je les achetais pour leur valeur esthétique, j'achèterais tout ce qui se trouve alentour. Il y a tellement de beaux mouchoirs, vases, porte-clés, etc.

FRANCE - 04.JPG
FRANCE - 05.JPG
FRANCE - 06.JPG

Assez de baguettes pour vous?

Ma grand-mère et moi avons aussi pris place dans une voiturette tirée par un homme. En japonais, on appelle ces pousse-pousse jinrikisha (jin = humain, riki = pouvoir ou force et sha = véhicule), ce qui signifie « véhicule à propulsion humaine ». En anglais, on les appelle « pulled rickshaw », tirant son origine du mot japonais. Habituellement, c’est l’inverse, les Japonais empruntant des mots anglais tels que « hamburger » et « entertainment ».

 

FRANCE - 07.JPG

Notre coureur humain

FRANCE - 08.JPG

Et c'est à ça qu'ils servent (à part être jolis) : à placer sous les marmites chaudes.

Nous avons beaucoup marché ce jour-là. J'étais fatiguée. Ma grand-mère et ma tante devaient être deux fois plus fatiguées, mais elles ne l'ont jamais laissé paraître. J'espère être aussi en forme qu'elles à leur âge. Les aînés au Japon sont vraiment incroyables. Chaque jour, vous pouvez voir des personnes de 70, 80 ans et plus se promener, faire leurs courses ou faire du vélo. Après tout, le Japon est le pays où l'espérance de vie est la plus longue.

 

FRANCE - 09.JPG
FRANCE - 10.JPG

25 février 2012

Voyage à Miyazaki

Lundi (27 février), je m'envole, avec quatre autres judokas, vers Miyazaki, située sur l'île de Kyushu, qui est l'île la plus au sud-ouest des quatre îles principales du Japon. Le père d'une des judokas organise un camp d'entraînement spécial de judo pendant une semaine où il enseignera des techniques de judo.

Je suis assez excitée. Ce sera mon premier vol avec une compagnie aérienne japonaise. Apparemment, le service et la nourriture sont bien meilleurs qu’à bord des vols offerts par les compagnies aériennes canadiennes. C'est aussi super de pouvoir passer plus de temps avec les filles et ainsi apprendre à se connaître dans un environnement différent. À Tokai, je ne les vois vraiment que lors des entraînements ou d'autres événements liés au judo.

Et je peux voir une autre région du Japon. Beaucoup de Japonais à qui j'ai parlé ne sont jamais allés à Miyazaki. Je suis déjà allé une fois sur l'île de Kyushu. C'était il y a trois ans, quand mon père et moi sommes allés voir un tournoi de judo à Fukuoka.

Je n'emporterai pas mon ordinateur portable avec moi, car je ne pense pas qu'il y aura un accès Internet là où nous logerons. Il vous suffira donc d'être patient et d'attendre que je revienne pour voir toutes mes belles photos et lire mes fabuleuses histoires. : )

Révélations sur le Canada : impressions et réflexions des filles de Tokai

Les filles qui ont combattu au Canada sont revenues hier et elles étaient à l'entraînement aujourd'hui. Elles avaient beaucoup d'histoires à raconter sur ce qu’elles avaient fait au Canada. C'était formidable d’apprendre ce qu'elles pensaient du Canada et des Canadiens. Êtes-vous prêt à entendre ce qu’elles pensent? Ne vous inquiétez pas, elles n'avaient que de bonnes choses à dire. Voici certaines des choses qu’elles m'ont dites :

- « Les Canadiens sont si gentils » : les filles étaient aidées par les caissières quand elles ne savaient pas comment payer avec de l'argent canadien, les gens leur ouvraient les portes et les Canadiens étaient juste dans l'ensemble très gentils.

- « Tout est si bon marché! » : elles ont été choquées de trouver des melons à 1 $ au supermarché. Au Japon, ils coûtent la modique somme de 20 $. Les vêtements étaient bon marché, les aliments au supermarché étaient bon marché... Je suis d'accord avec eux. Comparativement au Japon, presque tout au Canada est moins cher.

- « Tout est si grand! » : elles ont été étonnées de voir la taille des produits alimentaires au supermarché. De gros pots de crème glacée, des contenants de jus de pomme de 4 litres et d'énormes morceaux de viande. Elles m'ont même demandé comment une personne arrive à manger tout ça mdr. Je suppose que les gens mettent à profit leurs congélateurs et réfrigérateurs. 😛

Elles ont également eu leur première rencontre avec une mouffette... ou plutôt l’odeur d’une mouffette. Et vu des lapins sauter partout. Et présentement il ne fait pas aussi froid à Vancouver qu'au Japon. Le Canada est beaucoup plus froid que le Japon, mais la côte ouest du Canada est beaucoup plus chaude. Si elles avaient été un peu plus à l'est, elles auraient expérimenté le vrai froid canadien.

Elles ont aussi rencontré mon frère au tournoi. Tout le monde a dit qu'on se ressemblait beaucoup. Elles ont tout de suite su que c'était lui à cause de la ressemblance. Elles l'ont trouvé bien habillé, cool et elles sont certaines qu'il va se trouver une petite amie quand il viendra étudier au Japon dans quelques années. J'ai peur de ça aussi. 🙂

Les filles ont toutes tellement aimé leur expérience qu'elles veulent visiter le Canada à nouveau. Habituellement, après avoir obtenu leur diplôme, les étudiants partent en voyage ensemble, alors elles songent déjà à profiter de cette occasion pour retourner au Canada. Je me suis sentie très fier de mon pays aujourd'hui alors qu'elles me racontaient leurs histoires. Bravo les Canadiens!
 

séparateur_1.jpg

24 février 2015

Muneta est venu s'entraîner!

Photo_portrait_pour_demande_arrangée.jpg

Aujourd'hui, grâce à mon père, j'ai pu reconnaître Yasuyuki Muneta qui est venu avec l'équipe policière s'entraîner à Tokai. Pourquoi grâce à mon père ? Eh bien parce qu'il a pris le temps de me montrer toutes ces vidéos des légendes du judo japonais à la maison.
 

Apparemment, M. Yasuyuki a travaillé pour l'Académie de police nationale japonaise et il entraîne leur équipe de judo. Je regardais innocemment l'entraînement quand j'ai repéré ses yeux. Je l'ai reconnu tout de suite. Un coup d'œil au nom sur son dos, et bien sûr, c'était lui. Il était assez bruyant, criant à son partenaire alors qu'il se battait. Bien sûr, sa carrière est terminée, mais je dois dire que j'étais assez content de l'avoir vu en personne.

VINCENT - 01.JPG

Moi et MUNETA !

Pour ceux qui ne le savent pas, Muneta est un ancien Senior A (+100kg) du Japon, double Champion du Monde (2003 et 2007). Vous pouvez le voir en action dans cette vidéo :

Muneta.jpg

Maintenant, je vais aussi prendre le temps de vous faire un rapport sur l’état de ma blessure de judo.

 

Je suis passé d'un plâtre à un appareil orthopédique à rien du tout, à être capable de faire du vélo, de courir, de faire des poids et bientôt, très bientôt, de m'entraîner. Je fais à nouveau des poids avec l'équipe depuis au moins deux à trois semaines maintenant, et pendant la plupart des entraînements, je descends pour faire des poids par moi-même. J'ai aussi commencé à courir un peu et j'irai à mon premier entraînement en montagne demain. J'y suis officiellement allé auparavant, mais cela s'est transformé en un entraînement rapide à l'université, après quoi certains d'entre nous sont restés en arrière et ont joué au soccer. Au début ça allait, et je courais dans tous les sens, mais après quelques contacts avec l'autre équipe, je savais que je ne pouvais pas continuer sans aggraver ma blessure. Mais jouer au soccer est toujours amusant surtout que ça changeait le mal de place.

 

Je prévois reprendre l'entraînement complet d'ici la fin mars.

 

Mon poids a atteint son point culminant depuis le début de la nouvelle année, à 73 kg, mais il est stable à environ 71,8 kg depuis quelques semaines. C’est VRAIMENT difficile de perdre du poids lorsque vous n'avez pas un grand chef qui cuisine tous vos repas (ma mère) ou que vous ne pouvez pas vous entraîner à fond. En plus de ça, je continue de recevoir tous ces gâteaux et friandises d'amis et de connaissances haha donc ça n'aide pas non plus.

 

28 février 2015

L'anniversaire de Fubuki!

 

Le 10 février, c'était l'anniversaire de Fubuki Watanabe! Fubuki est l'un des futurs puissants combattants de Tokai et il est devenu mon ami depuis que je suis arrivé à Tokai. Quand les gars m’ont demandé de sortir avec eux afin de lui choisir un cadeau, j'ai décidé d’embarquer.

Kotaro Sasaki, Ryo Yamashina et moi nous nous sommes dirigés vers Machida un après-midi où nous n'avions pas d'entraînement. À Machida, nous nous sommes promenés pour trouver un magasin spécialisé en valises. Apparemment, Fubuki voulait avoir une petite valise pour les petits voyages ici et là. Il nous a fallu 30 bonnes minutes pour décider laquelle choisir. Les valises au Japon sont tellement chères. Après l'avoir fait emballer, nous sommes retournés aux dortoirs.

VINCENT - 02.jpg

L’appétit de Ryo est bien plus grande que sa bouche ha ha.

Nous avions choisi une petite valise bleue à coque rigide, mais notre second choix aurait été tout aussi bien selon moi. Mais de voir la réaction de Ryo à cette valise, j'ai appris quelque chose d'important ce jour-là. Quelque chose que je savais déjà, mais que j'ai pu constater en direct. L'image est très importante au Japon. Ainsi, obtenir quelque chose qui diffère de la norme, surtout si vous faites partie de ce genre de club, peut faire de vous un sujet de ridicule pendant longtemps.

Une fois de retour, Ryo nous a laissés pour vaquer à d’autres occupations, alors Kotaro et moi nous nous sommes dirigés vers sa chambre. Nous avons d'abord fait un arrêt au supermarché pour acheter quelques ingrédients. Kotaro m'avait invité à cuisiner un repas ensemble dans son dortoir. Je n'avais pas encore été dans ce dortoir-ci, donc j'étais très excité. Je l'ai aidé à cuisiner le poulet ainsi que les légumes que nous avions achetés. Pendant que nous cuisinions, certains des autres gars du judo sont entrés dans le dortoir, me remarquant et se demandant ce que je faisais là. Mais à partir de cette nuit-là, j'ai eu une meilleure idée de ce que c'était que de vivre dans leur dortoir. Je peux vous dire que j'ai BEAUCOUP de chance de vivre là où je vis. Leur cuisine n'est... pas une cuisine. Il y a UNE cuisinière portable, un micro-ondes et si vous utilisez les deux en même temps, le disjoncteur tombe en panne. Pas de tables, pas de chaises, et c'est dans la même pièce que les lavabos et la buanderie.
 

VINCENT - 03.jpg

Leur « cuisine »...

VINCENT - 04.jpg

Leur « poêle »...

VINCENT - 05.JPG
VINCENT - 06.JPG

Ce que nous avons concocté. Simple, mais on était bourré après.

Kotaro est fier de sa nouvelle chambre.

Après notre repas, Kotaro et moi avons attendu que Fubuki revienne, mais malheureusement j'ai dû partir pour revenir à temps à mon dortoir et je n’ai pas pu l’attendre. J'ai entendu dire, cependant, qu'il était assez content de son cadeau.

Honnêtement, je dois dire que ça fait du bien d'être invité à sortir avec des amis. Surtout les gars du judo. Ça me donne l'impression de faire partie du groupe.
 

Liste de tous les articles de.jpg